Les résultats du club 2015

  • Marathon d'Azay Le Rideau

    1 participant
    10 commentaires

    22ème édition du  Marathon d'Azay le Rideau au pays des châteaux, des vins et des fruits de Touraine.

    Marathon qualificatif pour le championnat de France et servant de cadre au championnat départemental.

    Parcours tracé entièrement sur un site classé par l'UNESCO : "PATRIMOINE MONDIAL DE L'HUMANITE".

    Les coureurs prendront le départ dans le parc du château Renaissance d'Azay le Rideau. Le parcours touristique permet de "visiter" les châteaux d'Azay le Rideau et celui de la Belle au Bois Dormant à Rigny-Ussé, tout en courant ! Il passe aussi au musée Dufresne et longe les bords de Loire, ceux de l'Indre et la route des vignobles qui ramène au château d'Azay.

    Climat convivial assuré : déguisements, dégustations, animations de toutes sortes sont à l'ordre du jour.

    En plus de la distance marathon, un 10km est également proposé, à travers vignes et vergers, loges de vignes et lieux dits.

    Côté pratique : SEJOUR 2  NUITS GRATUITES  POUR UN EMPLACEMENT SUR LE TERRAIN DE CAMPING *** ETOILES

    Côté tourisme et culture : Durant le week-end du marathon et jusqu'à fin septembre, visite gratuite, sur présentation du dossard des châteaux d'Azay le Rideau et de Rigny-Ussé
    ainsi que du musée Dufresne.

    Site internet : http://www.marathonazaylerideau.fr

    Résultats des coureurs

    Course à pied 42.2 km - 100 m D+Cédric3h27mn13s - Scratch: 63è - V1H: 23è - 12.22 km/h

    Télécharger les résultats de la course Marathon d'Azay Le Rideau

      Photos

      10 commentaires


      • De David

        très belle course (en negativ split en plus) et très beau compte rendu ! bravo Marathon Man !!!


      • De Eric

        Bravo Cédric et bienvenu dans le monde des vrais marathoniens ;-)) . Tu es prêt pour le Morbihan !!!


      • De Cédric

        Marathon pluvieux, marathon heureux !

        Mais commençons par le commencement : arrivée la veille au camping municipal d'Azay le Rideau, situé au pied du château d'Azay ou sera donné le départ le lendemain. Le camping est désert, emplacement pour le fourgon au bord de l'Indre. Il fait beau, ballade en ville et retrait de mon dossard, puis sieste au bord de l'eau. Conditions idéales pour aborder le marathon sereinement.
        Les prévisions météo pour le lendemain ne sont pas bonnes : pluie annoncée à partir de 9h...

        Le départ est à 8h30, réveil réglé sur 7h. Au dodo de bonne heure pour être en forme. Après une nuit entrecoupée de phases de réveil et le rituel des derniers préparatifs, je pars à 8h10 en petite foulées vers le départ. Le parc du château est ouvert, j'en profite pour finir l'échauffement dans ce superbe site. Rassemblement dans la cour du château, un coup de pistolet retentit sans prévenir et c'est parti, je suis même un peu surpris...

        L'objectif fixé au début de la préparation est de 3h30, soit 12,1km/h ou 4mn58s /km. Ce n'est pas la bousculade au départ. Pas de sas, pas de meneur d'allure, je cherche juste à ne pas rater la petite famille venue m'encourager avec pour mission d'assurer le reportage photos à différents emplacements du parcours repérés sur la carte.

        Le premier km permet de sortir de la ville, ce sera mon km le plus lent réalisé en 5mn11. Il faudra prendre le rythme dès le 2è pour ne pas prendre de retard sur le timing. Déjà les petits groupes se forment. Une féminine est encouragée à côté de moi par les signaleurs qui scandent "1ère féminine !". Je ne le prends pas pour moi ;) et on papote. Elle a aussi l'objectif de 3h30 alors on se dit qu'on va pouvoir faire route ensemble. Mais un peu plus loin, elle trouve que nous avons pris un train trop rapide et préfère lever le pied.

        Après 3/4 d'heure de course, la pluie s'est invitée. Plus ou moins forte, elle ne nous quittera presque plus jusqu'à l'arrivée :( Je continue sur mon allure bien réglée sur 5mn moins quelques secondes malgré le parcours vallonné sur les 10 premiers km.

        Km 10, le même refrain "1ère féminine", elle me rattrape ? Non, les positions ont changé car c'est une autre personne qui arrive à ma hauteur. Elle m'impressionne : belle foulée et jambes robustes, elle n'est pas là pour faire de la figuration.

        Km 15, nous longeons l'Indre par un chemin de halage, curieuse impression d'être sur un trail :) Néanmoins, mon petit groupe semble avoir accéléré la cadence et cette fois, c'est moi qui préfère les laisser partir, c'est trop tôt pour prendre le risque d'accélérer et de le payer plus tard. Je les garde sous contrôle à faible distance.

        Km 17, nous arrivons au château de Rigny-Ussé où la Belle au bois dormant attend son prince charmant. Pas le temps de lui faire la bise sur l'esplanade que nous avons grimpée, mais quand même le temps d'admirer cet imposant château que nous traversons pour ressortir par une grille en face du petit pont qui enjambe l'Indre.

        Km 19, nous longeons maintenant la Loire par une petite route en léger surplomb qu'il faudra suivre jusqu'au km 30...

        Km 21, je passe le semi en 1h44mn30s, soit 30 secondes d'avance sur l'objectif. La marge est faible mais les sensations sont bonnes. Je dois faire la 2ème partie en negative split pour rester sous les 3h30.

        Km 23, notre petit groupe qui s'était reconstitué, s'effiloche. Toujours à allure constante pourtant, j'abandonne ma féminine et remonte quelques concurrents.

        Km 26, j’aperçois Gaétan perché sur le muret de la digue de Bréhémont où il a préparé son cadrage. Les encouragements font du bien pour renforcer le moral. Margot court quelques mètres avec moi :)

        Km 30, je quitte la Loire en solo, en pensant au fameux mur redouté par les marathoniens. Viendra t'il maintenant ou au 35è ou pas du tout ?
        Bizarrement, je le cherche, mais à part les jambes qui me paraissent un peu plus lourdes, il n'y a rien d'inquiétant. Je me motive car je redoute un final en contre la montre en individuel.

        Km 36, nous traversons le musée Dufresne, où la petite famille m'attend en profitant de la visite qui leur est ouverte. Nous faisons quelques foulées ensemble jusqu'à la sortie du parc du musée. A ce moment il reste la longue ligne droite de 6km jusqu'à l'arrivée.

        Km 37, les mêmes paroles reviennent de la bouche des signaleurs ou du public (courageux sous la pluie) : "Félicitations madame !". Elles sont de plus en plus rapprochées. Pas besoin de me retourner pour savoir qu'elle est sur mes talons. Cela ne peut être qu'elle ! Elle revient sur moi et va me doubler c'est sûr. Je me dit qu'il faut repousser cette échéance le plus longtemps possible pour garder une chance au sprint final si possible.

        Km 38, je commence à accélérer pour le passer en 4mn51.

        Km 39, un petit écart sur la ligne droite pour faire le tour du château de l'Islette qui mérite le détour avec son plan d'eau à ses pieds. Puis retour sur la route où je continue d'accélérer progressivement à chaque km : 4mn44 au 39è, 4mn41 au 40è, 4mn 37 au 41è et 4mn 30 au 42è.

        Km 42.195, j'ai fait le trou et je franchis seul l'arche d'arrivée en 3h27mn13s à la 63ème place sur 265 partants :D
        C'est un beau résultat pour moi et j'en suis ravi et plutôt fier par rapport à mon dernier chrono au marathon du Val de Reuil que j'améliore de près de 30mn :D
        Après l'effort, les récompenses : la médaille du finisher, la bouteille de vin et 2kg de pommes de producteurs locaux. Marathon du terroir oblige ! Et enfin, un petit massage avec des kinés très sympas, sous une tente qui prend l'eau...
        Au final, une organisation sans faille avec une formule attirante : prix de l'inscription raisonnable + pasta party + parcours touristique + 2 nuits au camping offertes + entrées gratuites des châteaux et du musée les jours suivants.

        Bref, ce marathon mériterait vraiment d'être plus connu !


      • De Vincent

        Bienvenue au club et félicitations.


      • De Daniel

        Il doit être en zone blanche, ou il court encore….. ou un abus de Chinon.
        Pendant ce temps-là, on fait c’qu’on veut sur le site….chouette !!!!....


      • De Gilbert

        il a fait quoi le gars ? Pas de résultat à ce jour, t'es pas connecté dans ton camping car...


      • De Vincent

        Que la force soit avec toi mon ami, surtout pour les 300 derniers mètres.


      • De François

        Tu as oublié les kg de pates et les litres d'eau...


      • De Cédric

        Et voilà, fin de la prépa :
        - 420km en CAP
        - 80km en skating
        - 110km en vélo
        - 27km en roller
        soit 650km...

        Yapluka :D


      • De Cédric

        Un objectif marathon pour démarrer la saison pour moi. Si d'autres personnes sont intéressées, la course est pendant les vacances scolaires. Hébergement assuré sur place au camping GRATUIT. Il y a un challenge club à partir de 3 concurrents !