Les résultats du club 2019

  • Grand Raid de la Réunion

    1 participant
    44 commentaires

    4 courses au programme dont le grand Raid plus connu sous le nom de la diagonale des fous.Une course en relais sur le parcours de la diagonale. Une île à découvrir des habitants à rencontrer. Les pré-inscriptions aux tirages au sort pour 2019 se dérouleront du 16 janvier au 16 mars 2019.

    Site internet : http://www.grandraid-reunion.com

    Résultats des coureurs

    Course à pied 165.0 km - 9576 m D+Vincent59h52mn13s - Scratch: 1774è - V2H: 365è - 2.76 km/h

      Photos

      44 commentaires


      • De Gilbert

        Superbe reportage Vincent.. tu peux redémarrer une carrière de reporter.. bravo encore et respect.. amitiés


      • De Cédric

        Super témoignage Vincent ! C'est émouvant ! L'ultra trail est un sport d'équipe...


      • De Vincent

        La course ayant un caractère très particulier, Jord et Nana ayant subit de profondes coupures liées aux roches volcaniques, je ferais moi-même le résumé Celui-ci sera fait de ravito à ravito il n'y a pas de temps mort nous ne sommes pas sur le tour de France.
        Vendredi 11 octobre arrivée sur l’île de la Réunion soit 6 jours avant le départ du Grand Raid un logement au calme à la literie très confortable permettant la récupération des 10 heures de vol. Le dimanche, récupération du reste de la troupe de supporters et assistants (la team).
        Mercredi 16 octobre après plus d'une heure de queue j'ai le bracelet jaune autour du poignet, le dossard , et les 3 sacs allégements (Cilaos, Ilet Savanah, La Redoute). Je fais le tour des sponsors récupération de goodies et de la casquette saharienne. Ça y est j'y suis , je commence à être dans ma bulle.
        Jeudi 17 je n'ai pas vraiment bien dormi… un petit tour dans la piscine marche et quelques mouvements de réveil musculaire Mes affaires sont prêtes, un tas pour chaque poste et un sac de course. Pour les puristes voici l'équipement de départ
        Un dernier point sur les conditions climatiques. Je profite que le reste de la troupe est partie pour bien me reposer. Arrivé sur place, photos, un peu de riz avalé à la hâte.
        Pascale et Nolwenn ayant vécu l'expérience du Grand Raid Golfe du Morbihan savent quoi faire lors de nos rencontres sur le parcours . Puis après avoir avaler une demi barquette de riz je me dirige vers la zone de dépose sacs allégements je n'ai mis que Cilaos et Ilet Savanah pour la Redoute la team aura un sac qu'elle portera en permanence. L'attente pour déposer les sacs est très, très longue ce n'est qu'à 21h30 que je passe. Contrôle du matériel obligatoire et me voilà enfin dans la cage aux fous il ne me reste plus que 15 minutes avant le grand départ.Je prends une ou 2 photos prends le temps de lire un sms qui vient d'arriver (Nolwenn) : 
        « Vie ton rêve à fond, profite des paysages et de cette ambiance magnifique. On est des centaines derrière toi de près ou de loin. Bon courage et surtout reste dans ta promenade quoi qu'il arrive. Plein de bisous »
        Les animateurs mettent l'ambiance dans le parc coureurs et nous font rejoindre la ligne de départ à 21h55 le speaker annonce « vous êtes 2807 sur la ligne de départ et pas loin de 35 à 40000 personnes massées pour voir les fous ».
        St Pierre- Domaine Vidot
        Le départ : sac sur le dos, lampe frontale sur la tête mais éteinte il est 22h00, le départ est donné. Suite aux soucis remise de sacs je suis dans le fond du peloton je me cale à gauche pour les photos de la team. C'est une ambiance indescriptible les spectateurs sont de chaque côtés sur une ou 2 lignes les mains se tendent pour un check au super  « héros ». Des troupes de musique, danseurs se mêlent à cette grande fête. Un feu d'artifice est tiré au large lors de notre passage. Ce long cordon d'applaudissements et de mains tendues durera 7 kms oui 7 kms. Les lampes s'allument, au loin je peux apercevoir le long serpent lumineux se dirigeant vers le Domaine Vidot entre les champs de cane à sucre . 4 km avant de rentrer dans le Domaine nous sommes accueilli une nouvelle fois pas les habitants qui crient tapent dans tout ce qu'ils peuvent ou chantent :  « allez allez, allez allez, allez allez à la Redoute… ». J'ai remonté pas mal de place en vue de la suite. Arrive le ravitaillement dans cette salle exigue c'est le b….l les lunettes prennent la buée je refais rapidement le plein de mes 2 poches à eau, profite de la proximité de quelques toasts fromage .J'enfile une première couche, mange une banane sortie de mon sac.
        14km 700 de parcourus et 648 D+ 00h04 Barrière Horaire (BH) 02h00
        Domaine Vidot – Notre Dame de la Paix
        Bison futé voit rouge : je ressors de cette salle embuée et commence à arpenter le chemin tortueux. Quelques km plus loin bouchon. ARF ! je m'en doutais comment faire passer 2807 coureurs en même temps sur une échelle ? Juste pas possible, donc 40 minutes de perdues. Et puis ça continue avec un second bouchon parce que le chemin est très étroit monte passe par un ruisseau. 30 minutes environ de perdues ensuite c'est un peu mieux même si l'on avance tel l'autoroute A 13 les soirs de retour de week-end. J'ai l'œil rivé sur la montre et la barrière horaire. Notre Dame de la Paix arrive ça ce bouscule toujours autant. Le plein d'eau, coca , potage, quelques morceaux de bananes. 25km100 1677 D+ 03h07 BH 05h15
        Notre Dame de la Paix - parking Nez de Bœuf
        Le jour se lève : Cette partie de parcours «n'est pas» des plus difficile mais elle a la particularité de franchir des prairies tout passant les clôtures par un système d'échelle malheureusement cela occasionne encore de nombreux ralentissements. J'enfile donc une seconde couche la veste de pluie, une paire de gants ainsi de quoi me protéger les oreilles il fait très froid . Le soleil commence à pointer son nez laissant découvrir des paysages grandioses. Les jambes et la tête vont bien un petit œil sur la montre barrière horaire à 2 heures je gère. Arrive le ravitaillement il a tellement fait froid cette nuit que la soupe à gelée . Il faudra donc se restreindre. .
        Parking Nez de Boeuf 39 km, 2463 D+ 06h40 BH 09h30
        Parking Nez de Bœuf - Mare à Boue
        Frayeur : Ce point de parcours a la particularité d'être tout en descente mais toujours ces mêmes difficultés roches pierres dans tous les sens et de diverses hauteurs. Pas facile quand on a pas travaillé ce genre de parcours et que l'on est mauvais descendeur . Après 4 km la cheville gauche se tord me faisant ressentir une vive douleur. La course va s'arrêter là? Je marche un peu aïe aïe . Je masse un peu fait quelques cercles ça pique. Mais non je ne dois pas arrêter j'avance, boîte, oubli en pensant à autre chose. 1km plus loin, je refais la même, Je dois à tout prix me concentrer. 3 ème reprise un peu plus loin toujours la même en arrivant en bas je me fais mettre un strap. 08 heures, j'arrive en bas avant le pointage et retrouve la team. Nolwenn gère mes poches à eau dont un 50/50 eau /coca et les barres Pascale s'attaque aux pieds nettoyage rapide Nok mais lorsqu'elle attaque le pied gauche aïe. Je fais le point, pas de strapping. Florian m'encourage Jérôme est aux photos Pascal qui conduit la petite troupe m'encourage également. Je me relance vers le point ravito. Petit sandwich sardine à l'huile (ça semble bon), poulet grillé pâtes.
        Mare à Boue 49km300 2189D+ 08h55 BH 11h45
        Mare à Boue – mare à Joseph - Cilaos
        Le point difficile Cet itinéraire empreinte le chemin de Kervegen le sentier monte durant plusieurs km toujours avec ces roches mais l'eau sur ce secteur c'est invité à la fête et les quasis 2000 coureurs précédent n'ont pas arrangé le chemin. Puis, ça redescend remonte et plonge vers Cilaos Les chaussures glissent il faut être constamment concentré. Malgré l'humidité je gère bien cette partie. Nous sommes nombreux à fatiguer de cette boue.  « Enfin » arrive la descente plutôt, le mur et ce n'est pas Franck qui dira le contraire. Échelles, câbles, pour passer des racines et toujours ces roches. Je reste prudent alors que certains, peut-être croisé avec un cabri descendent en sautant de pierre en pierre. Je passe devant une stèle rappelant qu'ici en 2002 un trailer est décédé lors du Grand Raid. 300 mètres plus loin avant d'arriver à st Joseph, arrêt. Les coureurs passent un par un avec la plus grande prudence au dessus d'un camarade en pls qui semble touché au dos . Je rejoins enfin Cilaos retrouve la team. Je pointe rentre sur le stade file à la douche, express à l'eau glacée (il fallait être dans les 1er Vincent ). Je n'ai pas trop de temps à perdre la barrière horaire se rapproche. Je vais donc manger pâtes blanc de volaille et un yaourt liquide. À ma sortie mon sac est prêt les accus lampe frontale ok. Un peu de Nok sur les pied aïe attention j'ai maintenant un orteil qui a tapé.
        Cilaos 66km 3305 D+ 16h15 BH 17h45
        Cilaos - Début du sentier du Taïbit
        Je m'en souviens : Je repars donc de Cilaos ma marge de manœuvre est limitée avec la barrière horaire et je m'apprête à passer ma seconde nuit dehors . Mes bons souvenirs ressurgissent ce chemin je l'ai déjà fait 2 fois en 2017 une fois en course une fois en randonnée. Je sais qu'il n'est pas «compliqué» .Et c'est ici que j'ai vu Émile Dalibert se lancer en trottinant et me disant « je me dépêche ici je peux regagner du temps ». Elle avait bien raison alors pourquoi pas moi c'est le moment de regagner un peu de temps. Les paysages sont magnifiques avec la lueur du coucher du soleil. Ne rien lâcher Vincent suis l'exemple d'Emilie.
        Début du Taïbit 72 km900 3803 D+ vendredi 18h07 BH 20h15.

        Bas du Taïbit – Marlat
        Mais qu'est ce que ça caille La montée du taïbit est une des ouvertures qui permet l'entrée dans le cirque de Mafate. Cette année encore, je le ferais de nuit (la seconde) passage devant la maison du «druide» qui vente une tisane permettant d'aller à La Redoute( ça n'a pas marcher en 2017) Je continue donc mon chemin. Attaque la descente vers Marla que j'atteins 21h07 BH 23h30. Je vais chercher une soupe et regarde toutes ces couvertures de survie allongées ici mais dans un froid glaciale comme en 2017 je tremble en prenant cette soupe chaude. Je ne dois pas traîner sous peine de penser à l'abandon.
        Marlat 79Km 4612 D+ 21h07 BH 23h30

        Marlat – Plaine des Merles
        Allo docteur Leroy? Faire ce sentier de jour est simplement magnifique avec la traversée de la plaine des Tamarins. Cette fois-ci encore, la traversée se fera de nuit elle est semée d’embûches . Pierres Rondins, racines , au détour d'un chemin je suis avec un petit groupe de coureurs et nous avons «une bonne» allure, mon pied gauche glisse sur une pierre ou un rondin et me voilà projeté assez violemment au sol sur le coté droit en ressentant une bonne douleur au niveau du rein droit qui à tapé quelque chose. Les coureurs s’inquiètent de ma santé jambes et bras bougent, ils poursuivent leur chemin. Mais cette douleur sur le rein droit...?Et c'est là que l'imagination d'une seconde nuit dehors commence à faire son effet. Je fais donc une auto consultation.
        - Franck c'est grave?
        Arrête toi, urine et regarde la couleur.
        C'est clair docteur
        Très bien hydrate toi bien et surveille tes prochaines urines. (RAS à la suite)
        Je m'enfonce donc dans la nuit direction la plaine des Merles je n'ai toujours pas mal aux cuisses. En descendant vers le point ravito je titube de gauche à droite gros coup de fatigue, je me passe de l'eau sur le visage. Ravito : eau gazeuse, coca, coca, coca, eau gazeuse je me pose sur une chaise micro sieste de 3 minutes.
        Plaine des Merles 86km500 déjà la moitié 5116 D+ samedi 00h22 BH 02h30.

        Plaine des Merles - Début du sentier Scout : Une portion très courte de 2km200 tout en descente sans être «trop compliquée».
        88km700 5164 D+ samedi 01h16 BH 03h00

        Sentier Scout – Ilet à Bourse
        Que d'imagination : J'attaque le sentier sur lequel j'ai abandonné en 2017 1km500 de parcouru et je passe devant l'endroit où j'avais voulu essayé de dormir. Ce n'est pas possible comment ai-je voulu aller dormir à cette endroit (rien de plat). Je poursuis mon chemin bien dans ma tête et dans mes jambes, le chemin est très gras les pierres glissantes, Soudain dans la nuit un cri et un flash lumineux dans les arbres, aïe et appel à l'aide. Le cerveau dans cet instant de fatigue réagit bizarrement. Punaise un coureur qui c'est pris une clôture électrique. Impossible à cet endroit, mon cerveau entend «Une anguille, une anguille!» . Mais tu délires Vincent ce n'est pas possible non plus. Je progresse d'une centaine de mètre et rejoint un coureur qui vient de rebrousser chemin. Là un camarade de course et en très mauvaise position. Ayant glissé, il est retombé sur le dos à la perpendiculaire d'un tronc couché dans une grosse pente. Je retire mes gants, donne une main au coureur remonté qui se penche pour extraire le camarade en très mauvaise posture tandis qu'un autre me ceinture pour éviter la chute. Malgré son énorme frayeur il n'a pas de fourmillement dans les membres, nous repartons donc. Quelques Km plus loin passage d'une crête avec le vide de chaque coté Là tu te dis qu'il ne vaut mieux pas dormir debout. Enfin le ravito, j'en suis certain, puisque sur ma gauche je vois un grand écran à LED publicitaire avec 2 personnes qui avancent. Je réagis vite, ce sont 2 coureurs entre 2 arbres que mon faisceau de frontale vient d'éclairer. Il va être temps que le jour se lève.
        Ilet à Bourse 95km 5440 D+ samedi 04h29 BH 05h15 ne pas traîner je suis limite

        Ilet à Bourse - Grand Place :
        Fin de la seconde nuit Je ne dois plus m'attarder sur les chemins et ravitos la barrière se rapproche. C'est encore une portion tout en descente toujours avec les même pièges. Le jour se levant, la tête également s'éveille.Grand Place, 05h40 punaise c'est chaud le plein d'eau encore du coca un mini sandwichs au vol et je repars alors que d'autres sont encore enveloppés dans leur couverture de survie.
        Grand Place 98kms300 5565D+ 05h40 BH 06h30.

        Grand Place – Roche Plate
        Début du contre la montre : 30 minutes, je repars avec 30 minutes sur la barrière horaire. Je ne dois rien lâcher et regagner du temps. Cette portion, débute par une montée puis une belle descente vers Roche Ancrée. Passage d'une cours d'eau que l'on peut faire sur des pierres mais mes chaussures en décident autrement, glissent, c'est à gué je termine cette traversée avant d'entamer la longue ascension vers Roche Plate les pieds bien humides. La montée se fait «tranquillement» je suis calé derrière un local qui monte très doucement. J'attends et à 3 kms de Roche Plate, je me décide à le passer je dois avancer plus vite. Je pointe fais le plein, mange (grignote) bois beaucoup car il a fait chaud.
        Roche Plate 106km500 6516 D+ sa 09h46 BH 11h00.

        Roche Plate – Maïdo tête Dure
        C'est grandiose : Il fait chaud et la montée du Maïdo s'annonce difficile en plein soleil. Je mouille ma saharienne, une manchette et détrempe le buff qui est accroché à mon sac. La montée est longue abrupte et chaude je garde une «bonne vitesse» de montée tout en me rafraîchissant avec mon buff ou ma manchette et en m'hydratant bien. Cette montée est grandiose de par sa vue magnifique sur le cirque de Mafate c'est également le point de sortie et dans mon esprit la fin des grosses difficultés. J'avais dit à la team «s'il y a un endroit à ne pas louper, c'est le Maïdo. Et vous voir ici me fera bien plaisir»
        Florian m'attend à 2 kms de la fin de l'ascension s’inquiète de mon état de santé et m'encourage. Pascale m'attend plus haut juste avant les photographes. Mais quel ambiance cette fin de montée un cordon humain encourage les fous mais également les coureurs du Bourbon. Enfin le sommet sous les applaudissements les hourras allez Vincent, c'est Grandiose. Il reste 1km500 avant d'aller pointer.
        Maïdo 112km900 7609 D+ sa 13h23 BH 15h30

        Maïdo – Ilet Savanah :
        Encore limite : Maïdo je ne rentre pas dans la tente ravitaillement mais rejoint la team. J’enfile un maillot manche longue le temps de la pause, m'allonge grignote m'hydrate avec de la vichy. Alors que Pascale s'occupe une nouvelle fois de mes pieds elle me demande de changer mes chaussures. Je ne suis pas pour mais, à la vue de l'usure du grip je n'ai pas trop de choix elle n'auront fait que 198kms. Je me suis pas mal attarder et je dois repartir 16km de descente pas très compliquée. Je suis bien pas mal . Mais à 8 km du but ça y est les premières douleurs dans les cuisses m'obligent à ralentir et marcher. Doucement trop doucement à mon goût mais ça ne veut pas. La nuit tombe encore une fois Ilet Savanah est là. Je ne me doucherais pas (pas de temps) juste un changement de short, chaussettes, maillot , un rougaille saucisse beaucoup d'eau du coca encore.
        Ilet Savanah 128km600 7666 d+ sa 18h18 BH 19h45

        Ilet Savanah – Chemin Ratineau :
        l'enfoi...» Je ressors il est 19h05 40 minutes sur la BH je dois continuer à jongler avec. Je vais devoir passer une troisième nuit dehors. Un double passage à gué (pour moi) j'ai de-nouveau les chaussures et pieds trempés. La Redoute approche je vais terminer il y a longtemps que je le sais. Ce n'est sans compter sur cette satané pendule interne. Il fait nuit, mon corps s’endors en marchant je suis ivre de sommeil et vais de gauche à droite. Je dois me poser un peu. Un champ de cane est là des feuilles séchées au sol offre un joli tapis. Un concurrent vient de se poser pour pousser un roupillon de 10 minutes. Je lui dis que je vais me poser également et qu'il me réveille dès qu'il sera l'heure. Ok me dit-il . Je m'allonge, c'est confortable, je ferme les yeux, entends un bip bip, ferme les yeux. Le froid me surprend je me redresse en lui disant « punaise ça cail... aille mais l'oiseau est parti l'enf... il ne m'a rien dit. Je ne sais plus trop où j'en suis alors je m'active. Chemin Ratineau arrive, mon gaillard est là, j'ai un regards sombre vers lui mais ne dis rien. Plein express, 2 bouts de bananes, coca et zou.
        Chemin Ratineau 136km200 8317 D+ sa 21h34 BH 00h15.

        Chemin Ratineau – La possession
        C'est quoi ce sentier ? Génial je repousse la BH, la redoute j'arrive. Mais avant tout il faut de-nouveau descendre une des plus longue en passant par la Rivière des Galets. Ce début de chemin est du grand n'importe quoi. On monte, on descend par dessus des rochers en s'aidant de cordes. Des cordes qui auxquels l'on doit s'accrocher même dans des descentes. Mais c'est quoi ce sentier? Un Réunionnais me dira qu'il y a même une course sur ce sentier mais, dans l'autre sens. La fatigue est de plus présente et pesante je dois m'asperger à plusieurs reprises d'eau. J'arrive sur Sans Soucis je retrouve la team mais également 2 habitants de La Vieux Rue Romain Joly qui à terminé la Mascaraigne j'en profite pour le féliciter il est accompagné de son père. Tout ce petit monde m'encourage en m'accompagnant jusqu'au pointage et lieu de ravito.
        La Possession 143km400 8476 D+ dimanche 00h47 BH 03h30

        La Possession
        L'instant plaisir: Ravito de La Possession des sardines à l'huile me font un grand plaisir enfin juste une. Je demande un podologue car je sens des cloques. Mais il n'y a que l'infirmerie. Je m'y dirige des brancards sont dépliés pour qui veut dormir. Je m'allonge pendant qu'un responsable bienveillant me borde et me réveillera dans 30 minutes. Mon corps est bien, ma tête veux dormir mais, mes jambes en décident autrement et continuent la course. 15 minutes plus tard je me relève rejoint la team. Nouveau soin des pieds et Nolwenn me tend un paquet de crocodiles gélatine un vrai gamin ma main pioche dans ce qui me fera un grand plaisir. Je dois repartir plus que 19 kms oui 19 mais également 1000D+.

        La Possession – Grand Chaloupe :
        J'veux dormir : Je repars de La Possession suivi de la team durant 1 petit Km puis,Florian continue avec moi pour m'accompagner tout le long du chemin des Anglais à ma demande pour éviter toute disqualification il reste derrière moi. Le Chemin de Anglais c'est, les pavés du Paris Roubais en 4 fois plus gros et posés n'importe comment. Une vrai partie de plaisir pour les chevilles surtout après 146 Km. Florian m'encourage « allez papa on y croit » « Merci Florian mais il y a longtemps que j'y crois ».
        Il fait nuit noir, ma lampe frontale éclaire au top le chemin. Je ralenti, vais de gauche à droite. « Ca va papa ? » « j'veux dormir ». Un peu d'eau me revoilà relancé pour 400 mètres et de-nouveau je titube toujours la même interrogation pour Flo et la même réponse et même rituel. 200 mètres je m’arrête, m'assoie sur une pierre « Ca va ? » « faut que j'dorme » . Je ferme les yeux manque de tomber sur ma gauche je m'endors, je me redresse, referme les yeux et rebelote. Je me lève d'un bon, et repars guidé par le faisceau lumineux et cette envie d'arriver à La Redoute. Mes jambes pas trop douloureuse font avancer ce grand corps qui n'arrête pas de dire « j'veux dormir ».
        Grand Chaloupe 156Km 8802 d+ 05h06 BH 07h15
        Grand Chaloupe, une sardine avalée vite fait. Je fais part à la team de mon besoin de sommeil. En 2 temps 3 mouvements un dessus de lit en guise de matelat est installé sur des cartons laissés par un autre concurrent, une serviette éponge roulée fait office d'oreiller . Je m'enroule dans ma couverture de survie et m'endors direct comme une masse. 40 minutes plus tard une main me caresse la main droite c'est Nolwenn. Je fais un bon, mon sac vite il faut que je fasse le plein. C'est bon papa on a géré. 2,3,4.. petits crocodiles et je vais repartir. Je suis reboosté.

        Grand Chaloupe - Colorado
        Folle ascension : Me revoici reparti retapé pour une longue ascension de 9 kms en 2 parties. Flo continue avec moi, j'ai un mental d'acier, des jambes de feu. Je monte à un rythme très rapide à tel point, que Flo à quelque peu de mal à suivre. Je dépasse un tas de coureurs « en perdition » et les encourage nous avons quasi vaincu. Je suis tout de même bien ralenti sur les 2 derniers kms car uniquement des singles.
        Colorado 161km400 9623 D+ di 08h15 BH 13h15 (je crois rêver)

        Colorado – La Redoute
        Je l'ai fait : A Colorado, une assiette de saucisson est là, j'en prends 2 rondelles en guise de récompense avant l'instant plaisir. Un moment d'émotion me gagne mais je me reconcentre, vite pour ces 5 Kms de descente quoi de plus facile.  Mais, il n'en est rien même si les 800 premiers mètres sont faciles le reste, redevient hyper technique et cassant. Mais pourquoi ils nous font ça et jusqu'au bout. Florian me quitte pour avertir la team que je suis dans la descente mais pas tout schuss. Le son de la sono s'approche un avant dernier pointage, une avant dernière photo, et là je le vois, il est là, le stade de La Redoute petit vu d'ici pour une course géante .
        J'arrive sur la terre ferme Flo est là, je rejoint ensuite Romain qui film et Jules son fils ils m'encourage moi, le héros. Non un simple coureur plein de hargne et d'envie de réussir. Je les ralenti un peu je veux renter sur ce stade « seul » à l'arrière des autres coureurs et ainsi savourer. Le public est là encore et crit  « bravo allez Vincent Super ... » La barrière d'entrée, Pascale me prend la main droite, Nolwenn à sa droite, mon poisson pilote la main gauche tout le monde à le sourire je savoure ce moment, nous franchissons la ligne.
        Je l'ai fait.
        La Redoute 166Km 9680D+ dimanche 09h53 BH 16h00 59h52 de course.

        La ligne franchit une main me saisie l'épaule je sais que c'est Florian il est heureux et rempli d'émotion.
        On s'embrasse, s' étreint, je reçois ma médaille immortalisé par France tv 1er ( je le verrai le soir à la TV). Je récupère mon tee shirt « j'ai survécu ». Nous retournons sur la pelouse des photos tous ensemble etc. Enfin un instant plaisir une bonne bière bien fraîche qui sera suivi d'une seconde pour accompagner le rougail saucisse. Un petit échange vidéo messenger avec Gwladys qui elle aussi fond en larme en sachant que j'ai accompli mon rêve.
        Je n'ai plus sommeil.
        Merci pour tous les encouragements de près ou de loin

        Enfin comment ne remercier la team pour le suivi et le travail accompli malgré eux aussi un manque de sommeil.






      • De Thierry

        Bravo Vincent, ta persévérance a payé;
        bonne récup bien méritée.


      • De Florent

        Tu as mérité quelques dodo avant de t'atteler au compte rendu.
        Mais on l'attend avec impatience!!
        Encore bravo à toi


      • De Vincent

        Merci pour vos encouragements. Il me faut mettre le contre rendu de cette course unique et extrêmement difficile


      • De Jean-Luc

        Bravo .maintenant doucement le rhum arrangé.


      • De Christophe

        Bravo, bravo, bravo !!
        Belle performance.
        Un repos bien mérité maintenant.
        Bonne récupération et savoir pleinement cet exploit.


      • De Claudy

        Bravo Vincent super


      • De Gilbert

        Super Vincent.. tu en as fait du chemin depuis notre marathon en commun de la Rochelle. Bravo à toi.. tu es le meilleur.


      • De Laetitia

        Quelques photos pour se mettre dans l'ambiance.


      • De Laetitia

        Super Vincent. Belle gestion de course.


      • De Edwige

        Bravo Vincent !!!


      • De Patrick

        Un winner se Vincent , Bravo !!


      • De Daniel

        Super, félicitation...bien géré


      • De François

        On imagine l'émotion sur la ligne !! Bravo Vincent !!!!


      • De Pascal

        Bravo Vincent !!!


      • De Stéphane

        Super Vincent, bravo !!!!


      • De Dom

        Bravo Vincent, super


      • De Katia

        Rooh la là. C est l emotion


      • De Florent

        Bravo Vincent !!
        )))))


      • De Katia

        Bravo Vincent. Ça c est fait. Quelle course de dingues...bravo aussi à ton staff qui doivent être très fier, tout comme nous... bonne recup


      • De Patrick

        Courage Vincent c'est bientôt la ligne d'arrrivée


      • De Florent

        A priori une grosse sieste à ilet Savannah, avec un nom comme ça...
        J’espère que ça repart bien pour toi.


      • De David

        11h45 en métropole 120km de fait !!!


      • De David

        1 pied devant l'autre encore et encore... go Go GO !!!


      • De Florent

        36h 108km à 8h ce matin))
        régulier au classement depuis hier, vu d'ici c'est plutôt positif, j'espere que c'est pareil dans les sentiers...

        bravo Vincent , courage pour les gros morceaux qui restent devant toi

        j'espere que tu as pu dormir un peu!

        Allleezzzzzz !!!


      • De Stéphane

        Super vincent, on est là avec toi !!! Bravo


      • De Fabien

        27h15 sentier scout 88.9 km. Bravo ! On te suit même au Canada.


      • De François

        6h55 Mare à boue 49 km.
        Allez Vincebt !


      • De Christophe

        Allez Vincent !
        Cette année est la bonne !
        Fais-toi plaisir, ce sera des souvenir magnifiques...


      • De Vincent

        En attendant le départ en tenue complète voici la 1er photo.
        Merci d'avance pour les encouragements reçus : SMS, téléphone,
        Pigeon voyageur, télépathie...


      • De David

        go Go GO Vincent ce Grand Raid 2019 c'est pour TOI !!!
        profites...
        et gave toi d'Envie, de Motivation et de Plaisir !
        ça sera difficile mais en mettant 1 pied devant l'autre tout est possible !!!


      • De Vincent

        Bientôt les Préautomnales et ensuite le Grand Raid.
        Vous êtes nombreux à encourager je vous en remercie.
        Vous êtes également nombreux à me solliciter pou savoir comment me suivre sur cette belle course.
        Voici donc quelques liens qui vont vous aider.

        sur internet il y a live trail: https://grandraid-reunion.livetrail.run/coureur.php?rech=

        vous pouvez également télécharger l'application live trail depuis votre mobile.
        https://play.google.com/store/apps/details?id=net.livetrail.livetrail

        Pour le reste il vous suffit d'indiquer mon nom pour connaitre ma position, le nombre de partant le taux d'abandon etc.

        Bon suivi je décollage jeudi 10/10 départ de la course le 17 à 22h00 heure locale soit 19h00 en métropole.

        A bientôt


      • De Florent

        dis Vincent, ton vol n'est pas sur XL airways ??


      • De Florent

        super !
        hésite pas si tu cherche du soutiens sur certaines sorties !


      • De David

        SUPER !!! pour l'affutage patiente 1 peu quand-même car la vaudrait mieux que tu penses musclage en montant des côtes et encore des côtes... des marches et encore des marches ;-) bonne future prépa !


      • De Vincent

        Bingo,la bonne nouvelle est tombée direction la Réunion mais avant tout affûtage des gambettes


      • De Vincent

        Je progresse doucement dans la liste, il semblerait que cela ne devrait pas tarder à se décanter.


      • De Florent

        Alors des news ??)


      • De Florent

        statistiquement ça devrait passer !)


      • De Vincent

        2017 liste d'attente en 125 eme position c'est passé en juillet; 2019 = liste d'attente mais en 84 ème position alors on y croit et va continuer à s'entrainer.


      • De Florent

        c'est tentant! si tu as de la place caché dans ta valise :)


      • De Vincent

        Qui veut m'accompagner même en temps que spectateur et, ou assistant.