Les résultats du club 2017

  • ECOTRAIL de Paris Ile-de-France

    2 participants
    6 commentaires

    Philosophie d'un EcoTrail®

    L'envie d'offir à de grandes villes emblématiques et leurs proches banlieues une véritable course nature ouverte à tous mettant en valeur le milieu naturel et culturel des régions et inscrivant au coeur des préoccupations le plaisir et le bien-être des participants.

    L'EcoTrail® c'est la preuve par l'exemple qu'organisation d'épreuves de masse peut rimer avec éco-responsabilité et convivialité, et que la ville peut-être aussi un terrain propice aux courses nature.

    Site internet : http://www.traildeparis.com

    Résultats des coureurs

    Course à pied 30.0 km - 600 m D+Sylvain3h54mn53s - Scratch: 2467è - V1H: 590è - 7.66 km/h
    Course à pied 80.0 km - 1500 m D+Christophe11h55mn36s - Scratch: 1586è - V2H: 280è - 6.71 km/h

    Photos

    6 commentaires


    • De Christophe

      Tout ce que j’utilise sur des courses comme celle-ci a été testé et re-testé à l’entrainement ou sur des courses de petites distances. Que ce soit pour le matériel ou l’alimentation. D’ailleurs, ces chaussures n’étaient pas neuves (environ 150km au compteur).
      C’est peut-être tout simplement de la faute à « pas de chance », mais ça fait partie du jeu.
      Je ne me plains pas, cela aurai pût être les deux pieds ;-)


    • De David

      félicitations Messieurs !!! l'ambiance semble évidemment moins "nature" que l' UTMB ou les Templiers mais ça me fait penser à la SaintéLyon donc je garde les 80kms ds 1 coin de ma tête... concernant ton changement de chaussures, c'est effectivement 1 erreur de débutant pour 1 trailer expérimenté comme toi ;-) donc je rappelle que pour toute épreuve de course à pied, 1 des erreurs à éviter, c'est le test de matériel en course : ni bâtons, ni textiles, ni produits énergétiques, ni sac, ni ceinture porte gourdes et encore moins les chaussures ! en attendant bonne récup et à bientôt ds les chemins normands...


    • De Christophe

      Départ, en voiture, de Rouen, samedi matin, à 8h. Nous arrivons (nous sommes 4 dans la voiture) au pied de la tour Eilffel vers 9h30. Nous garons la voiture et allons rejoindre le RER C direction « Saint-Quentin-en-Yvelines ». Le quai est bondé de coureurs.
      Arrivée sur la base de loisirs vers 11h, ce qui nous laisse une bonne heure pour manger et nous préparer.
      À midi, nous entrons dans le sas de départ. Un petit vent frais et une petite pluie fine nous refroidi bien. J’enfile le coupe-vent.
      12h15, le départ est donné. Mais je suis vite obligé de m’arrêter pour retirer le coupe-vent car j’ai trop chaud. Je décide de partie lentement (entre 9,5 et 10 km/h) et d’essayer de garder ce rythme le plus longtemps possible pour éviter de m’écrouler au 20ième km comme la dernière fois.
      Tout se passe bien jusqu’au 35ième km, où je sens un échauffement au gros orteil du pied droit. Aïe, ça sent l’ampoule. Au ravito du 55ième km, je retire la chaussure et les craintes se confirment. (Et oui, les Asics se sont déchirées une semaine avant et j’ai décidé de prendre les Salomon avec lesquelles je n’avais jamais couru plus de30km d’affilés. Ben voilà le résultat). Du coup, petite baisse de régime entre 35 et 50 km
      60ième km, brûlure à l’orteil. Je comprends tout suite que c’est l’ampoule qui a explosée. Je compense un peu au niveau des appuis et du coup c’est les cuisses qui trinquent. Elles sont dures, surtout dans les descentes. Heureusement, on arrive bientôt sur Paris et fini le dénivelé.
      Oh ! Surprise ! Le tracé est légèrement modifié. On quitte les quais pour faire une petite montée et donc une petite descente. Je m’inquiète de mes cuisses pour les marches de la tour Eiffel.
      Je trottine doucement et fais quelques poses en marchant pour soulager les cuisses.
      J’arrive enfin au pied de la tour Eiffel. Je récupère mon billet (et oui on nous donne un billet pour monter dans le monument) et je dépose mon sac sur le tapi pour qu’il soit radiographié, au cas où j’aurai une bombe.
      J’attaque les marche et ………je suis déjà en haute. Je me faisais une montagne de cette ascension au premier étage après 80 km dans les jambes et à ma grande surprise c’est passé comme une lettre à la poste.
      Médaille, t-shirt et petite bière, puis redescente en ascenseur.
      Repas, douche, retour sur Rouen (avec 4 finishers du 80 km dans la voiture) et couché à 3h45.
      Sacré journée !

      Merci Sylvain. Félicitation à toi aussi.


    • De Sylvain

      Un trail de Parisien. Sur le papier c'est étrange. Sur le terrain aussi surtout l'arrivée proche de la Tour Eiffel. Au final un parcours intéressant pour se jauger.
      J'ai accompagné des copains quasi sans prépa donc j'ai surtout tester mon endurance plus que ma vitesse.

      Bravo à Christophe qui au vu de son temps et du parcours doit avoir besoin d'un peu de récup...


    • De Christophe

      Merci Frank.
      Tout ça pour monter dans la Tour Eiffel.
      J'aurai peut-être dû m'acheter un billet, ça aurai été plus simple ;-)


    • De Frank

      Bon courage à tous les 2
      Bonne balade Christophe !