Les résultats du club 2015

  • Courmayeur Champex Chamonix : CCC

    1 participant
    19 commentaires

    Course de pleine nature empruntant en grande partie le sentier international de Grande Randonnée du Tour du Mont-Blanc sur 100kms avec 6100m de dénivelé. La CCC est passée du statut de «petite soeur de l’UTMB» à celui d’une course unique en son genre et parmi les plus prestigieuses au monde. Le départ au centre de Courmayeur est empreint d’une ambiance comme seuls les italiens en ont le secret, et c’est dans le même temps un moment rare d’émotion.

    Site internet : http://www.ultratrailmb.com/fr/page/21/CCC®.html

    Résultats des coureurs

    Course à pied 101.0 km - 6100 m D+David19h08mn22s - Scratch: 261è - V1H: 72è - 5.28 km/h

      Parcours

      https://www.strava.com/activities/380243375

      Photos

      19 commentaires


      • De David

        Après cette CCC, j'aimerais vous faire "vivre" les 19h08 en montagne d'un mec normal qui met "simplement" un pied devant l'autre.
        Par ces quelques lignes, je souhaite faire partager ma joie, mon bonheur, ma satisfaction et ma fierté d’être un finisher de la CCC à le 261ème place en moins de 20h.
        Il y a 5 ans, je participais à mon 1er trail de 25kms lors des Foulées de Préaux ; que j’avais terminé épuisé et plein de crampes en 2h02, sous une pluie battante. Mais j’avais vraiment pris gout au trailrunning.
        C’est pourquoi, après 1500kms à pied et 1390 à vélo depuis janvier 2015, le 28 aout dernier, je me sentais prêt pour parcourir 101kms entre Courmayeur et Chamonix pour la CCC lors du week-end de l’UTMB.
        Cette grande et belle journée a donc commencé à 4h50 avant que le réveil ne sonne : petit-déj et fin de prépa du sac (2 lampes frontales, coupe-vent, gants imperméables, t-shirt manches longues thermiques, bonnet, Buff, collant de running, pantalon de pluie, couverture de survie, réserve de nourriture et réserve d’eau). Ensuite direction Chamonix en voiture avec Papa et Sandrine depuis Argentière. Puis le bus à 6h30 pour aller avec mon assistante en chef à Courmayeur via le tunnel du Mont Blanc. La pression commençait à monter peu à peu dans l’attente du départ…
        Et après les 3 hymnes nationaux des pays traversés (Italie, Suisse et France) à 9h ce fut le grand départ, avec une émotion qui me fit monter les larmes dans les rues de Courmayeur !
        Après quelques km de route ou je repris mes esprits, je mis en place mon tableau de marche en mettant un pied devant l’autre car il n’y a rien de plus simple pour avancer.
        1er col : la Tête de la Tronche 2548m > objectif max 11h05 > réalisé 11h08 (325ème). Le peloton est en file indienne avec 1 rythme régulier donc je profite de la vue magnifique sur le Mont Blanc plein de soleil. La vue en haut est magnifique ! Le ravito du refuge de Bertone me permet de remplir mes 2 flasques (1 St Yorre et 1 eau plate). Objectif max 11h40 > réalisé 11h43 (333ème). Entre Bertone et le refuge de Bonatti les chemins montent et descendent donc je tiens mon rythme et on croise pas mal de randonneurs italiens qui nous encouragent. Objectif max > 12h40 > réalisé 12h39 (312ème). Puis dans la belle descente en single vers Arnuva, je pensais à mon stock de liquide à refaire en bas car le Grand col Ferret s’annonçait rude et très ensoleillé. Sandwich maison (pain nordique, jambon, gouda, noix), bananes, St Yorre, eau plate, plus 1 litre d’Overstim dans la poche à eau et direction cette montée.
        2ème col : le Grand Col Ferret 2527m > objectif max 14h55 > réalisé 14h39 (288ème). Le milieu du col est terrible ! La pente est rude et il faisait chaud. L’accueil en français des bénévoles en haut m’ont fait du bien ; par contre il fallait attendre la Fouly à 1603m pour reprendre de l’eau. Donc direction la descente avec au début de bonnes jambes. En arrivant à la Fouly le paysage est grandiose ! Et surprise, Amandine m’accueil !!! Quel plaisir de retrouver ses proches et de refaire les stocks de liquide (St Yorre, eau et Overstim). Objectif max 16h > réalisé 15h53 (267ème). Mais les 20kms de descente n’étaient pas terminées et même si la Suisse est vraiment très belle et très verte (comme dans Heidi), j’étais à sec de St Yorre en bas de Champex et je n’arrivais plus à manger du « solide ». Mais les 50 premiers kms étaient fait !
        3ème montée : Champex et le 1er ravito avec assistance > objectif max 18h15 > réalisé 18h36 (258ème). Et là, une pause s’imposait à moi ! Après avoir bu 2 x 50cl de St Pellegrino, Sandrine me proposa tout le stock du ravito pour me relancer… Changement des chaussettes, des semelles, de t-shirt et discussion avec 1 bénévole qui me prédisait 1 arrivée avec le lever du soleil. Mais comment ça ? A 18h30 avec 45kms restant, je ne pourrais pas arriver avant 4h du matin ? Sandrine me proposa alors 1 café qui passa bien avec des boulettes de soja et les gâteaux apéro préférés d’Amandine et Thelma : les 3D. Puis un 2ème café et après 40 minutes de pause et 1 contrôle du sac par l’organisation, je passais en mode nuit ! La frontale n’était pas encore nécessaire mais mentalement j’étais motivé par ces futurs moments… Donc direction Trient pour le prochain ravito avec assistance.
        4ème col : la Giète 1883m > objectif max 20h50 > réalisé 20h43 (278ème). Durant ces kms, j’étais « chaud patate » et le soleil couchant sur les Alpes restera un souvenir extraordinaire ! Arrivé à Trient (village à l'église rose), je me sentais bien dans les montées mais limite dans les descentes et j’avais donc compris que le top 200 pouvait être atteignable en écourtant les ravitos et en tenant le rythme dans les cols suivants. Donc l’arrêt à Trient fut express > objectif 21h30 > réalisé 21h32 (265ème) : 1 compote maison, 1 café et des 3D puis on the trail again !
        5ème col : Catogne 2005m > objectif max 23h15 > réalisé 22h49 (231ème). Et là le SMS de Sandrine avec le classement m’a donné des ailes avant que les chemins bien étroits pour descendre jusqu’à Vallorcine m’allument bien les cuissots ! Je commençais à bien sentir la fatigue car j’aime monter mais les descentes normandes de 3kms max, ce n’est pas assez pour parcourir ces longs chemins pleins de rochers et de racines ! Mais la motivation et l’envie de bien faire était bien là donc la tête fait avancer le bonhomme : 1 pied devant l’autre. En plus l’arrivée à Vallorcine s’est fait avec les Arctic Monkeys comme si les bénévoles savaient que j’arrivais. Objectif 0h05 > réalisé 0h02 (243ème). Je retrouvais pour la dernière fois ma superbe équipe d’assistance. 1 soupe, 1 compote maison, 1 café, changement de frontale et je mis ma veste. Puis on the trail again avec la Tête aux Vents puis Chamonix comme objectif ! Les 3 derniers lieux du tableau de marche me résonnaient en tête : Tête aux Vent, Flégère et CHAMONIX.
        6ème col : la Tête aux Vents > objectif max 2h20 > réalisé 2h (224ème). Le top 200 me tendait les bras après cette montée de folie ! Les frontales devant étaient droit dans la pente et le chemin ressemble plus à une série de marches qui faisaient entre 20 et 50cm !!! Je menais 1 groupe d’une quinzaine de coureurs et même si ça piquait bien les cuisses, je gardais mon rythme jusqu’en haut car il ne restait ensuite qu’un peu plus de 8 bornes de descente… Mais que ce fut dur de descendre ! A la Flégère, je remplis 1 dernière fois mes flasques et même si ce n’est pas la boisson idéale, le Coca me tendait les bras. Objectif max 3h05 > réalisé 2h51 (235ème). Le top 200 était trop loin mais je pensais encore au top 250 et à mon objectif de moins de 19h… Les 1ers mètres de descente me rappelaient alors que mes cuisses étaient normandes et non chamoniardes ! La course m’était alors impossible et la marche devenait très dure !!! Mais je gardais 1 moral de finisher car en bas c’est Chamonix et la ligne d’arrivée de ma CCC… Au début, j’ai compté les coureurs qui me passaient mais après 1 dizaine, quelle importance ? L’important, c’était d’être FINISHER et de « flamber » samedi dans Chamonix avec ma polaire CCC sur le dos ! J’ai donc savouré ces derniers moments à moi dans les Alpes autour du Mont Blanc et j’ai repris la course sur la route dans Chamonix avec mon Papa qui m’attendait en bas de la Flégère.
        Ces derniers kms furent pleins de joie, de bonheur, de satisfaction et de fierté !
        Et que cette ligne d’arrivée est Belle : Ultra Trail du Mont Blanc – Sommet Mondial du Trail.
        Fin de cette énorme balade à 4h09 du matin après 19h08 de course ! Mon équipe d’assistance était au complet et personne ne semblait vouloir rentrer se coucher…
        Mais après quelques photos devant la ligne, un retour en voiture pour Argentière, un bain et de nouvelles discussions avec mes proches, je décidais de me coucher vers 6h30.
        Le réveil et la marche furent difficiles mais quel bonheur de savourer ces moments de vacances au sommet mondial du trail jusqu’au dimanche apm.
        Merci à tous ceux qui m’ont suivi et encourager !
        Un Grand MERCI à toute mon équipe : mes parents, Simon, Marlène et surtout mon équipe de 3 princesses qui ont supporté ma préparation (et mes sautes d’humeur) et qui m’ont permis de faire 100 bornes dans les Alpes en me souciant juste de mettre 1 pied devant l’autre !
        Rdv en 2016 pour la TDS…


      • De David

        petit montage vidéo de ma CCC :
        http://3oxh.mjt.lu/link/3oxh/xxysrth07lg1/1/KFa1Q4zhSKsajOVRVsw09w/aHR0cDovL3ZpZGVvcy5saXZldHJhaWwubmV0L3ZpZGVvcy91dG1iL2JpYjMyNTEuMTQ0MzAzNjY2MS5tcDQ
        plus ça va, moins j'avance vite mais plus Chamonix se rapproche...


      • De Gilbert

        bravo jeune homme c'est super PSN dans tous les coups...


      • De Eric

        Au fait, ça me fait drôle de revoir ton père... Tu pourras lui dire que la retraite lui va bien et qu il n a pas vieilli...le sport y est sûrement pour beaucoup ! et lui faire le bonjour bien sur !


      • De Eric

        Super récit pour un non moins super événement je pense...! Bravo a toi David en tous cas pour cette belle réussite et pour ce classement qui fait rêver !!! Bonne récup et a très vite au détour d un chemin


      • De Cédric

        Les larmes me montent au yeux... La magie du dépassement de soi !


      • De Vincent

        Très beau résumé, belle course félicitations champion.


      • De David

        les dernières heures de ma CCC...

        6ème col : la Tête aux Vents > objectif max 2h20 > réalisé 2h (224ème). Le top 200 me tendait les bras après cette montée de folie ! Les frontales devant étaient droit dans la pente et le chemin ressemble plus à une série de marches qui faisaient entre 20 et 50cm !!! Merci Victorien pour les info ! Je menais 1 groupe d’une quinzaine de coureurs et même si ça piquait bien les cuisses, je gardais mon rythme jusqu’en haut car il ne restait ensuite qu’un peu plus de 8 bornes de descente… Mais que ce fut dur de descendre ! A la Flégère, je remplis 1 dernière fois mes flasques et même si ce n’est pas la boisson idéale, le Coca me tendait les bras. Objectif max 3h05 > réalisé 2h51 (235ème). Le top 200 était trop loin mais je pensais encore au top 250 et à mon objectif de moins de 19h… Les 1ers mètres de descente me rappelaient alors que mes cuisses étaient normandes et non chamoniardes ! La course m’était alors impossible et la marche devenait très dure !!! Mais je gardais 1 moral de finisher car en bas c’est Chamonix et la ligne d’arrivée de ma CCC… Au début, j’ai compté les coureurs qui me passaient mais après 1 dizaine, quelle importance ? L’important, c’était d’être FINISHER et de « flamber » samedi dans Chamonix avec ma polaire CCC sur le dos ! J’ai donc savouré ces derniers moments à moi dans les Alpes autour du Mont Blanc et j’ai repris la course sur la route dans Chamonix avec mon Papa qui m’attendait en bas de la Flégère.
        Ces derniers kms furent pleins de joie, de bonheur, de satisfaction et de fierté !
        Et que cette ligne d’arrivée est Belle : Ultra Trail du Mont Blanc – Sommet Mondial du Trail.
        Fin de cette énorme balade à 4h09 du matin après 19h08 de course ! Mon équipe d’assistance était au complet et personne ne semblait vouloir rentrer se coucher…
        Mais après quelques photos devant la ligne, un retour en voiture pour Argentière, un bain et de nouvelles discussions avec mes proches, je décidais de me coucher vers 6h30.
        Le réveil et la marche furent difficiles mais quel bonheur de savourer ces moments de vacances au sommet mondial du trail jusqu’au dimanche apm.
        Merci à tous ceux qui m’ont suivi et encourager !
        Un Grand MERCI à toute mon équipe : mes parents, Simon, Marlène et surtout mon équipe de 3 princesses qui ont supporté ma préparation (et mes sautes d’humeur) et qui m’ont permis de faire 100 bornes dans les Alpes en me souciant juste de mettre 1 pied devant l’autre !
        Rdv en 2016 pour la TDS…

        ps : merci de m'avoir lu


      • De François

        20h25. Le suspense est insoutenable.
        David arrivera-t-il à Chamonix dans les délais ?
        Amandine sera-t-elle encore là pour l'accueillir ?
        Restera-t-il des 3D ?
        Je ne tiendrai pas jusqu'à demain ...


      • De David

        épisode 2 de l'homme qui mettait 1 pied devant l'autre ;-)

        3ème montée : Champex et le 1er ravito avec assistance > objectif max 18h15 > réalisé 18h36 (258ème). Et là, une pause s’imposait à moi ! Après avoir bu 2 x 50cl de St Pellegrino, Sandrine me proposa tout le stock du ravito pour me relancer… Changement des chaussettes, des semelles, de t-shirt et discussion avec 1 bénévole qui me prédisait 1 arrivée avec le lever du soleil. Mais comment ça ? A 18h30 avec 45kms restant, je ne pourrais pas arriver avant 4h du matin ? Sandrine me proposa alors 1 café qui passa bien avec des boulettes de soja et les gâteaux apéro préférés d’Amandine et Thelma : les 3D. Puis un 2ème café et après 40 minutes de pause et 1 contrôle du sac par l’organisation, je passais en mode nuit ! La frontale n’était pas encore nécessaire mais mentalement j’étais motivé par ces futurs moments… Donc direction Trient pour le prochain ravito avec assistance.
        4ème col : la Giète 1883m > objectif max 20h50 > réalisé 20h43 (278ème). Durant ces kms, j’étais « chaud patate » et le soleil couchant sur les Alpes restera un souvenir extraordinaire ! Arrivé à Trient (village à l'église rose), je me sentais bien dans les montées mais limite dans les descentes et j’avais donc compris que le top 200 pouvait être atteignable en écourtant les ravitos et en tenant le rythme dans les cols suivants. Donc l’arrêt à Trient fut express > objectif 21h30 > réalisé 21h32 (265ème) : 1 compote maison, 1 café et des 3D puis on the trail again !
        5ème col : Catogne 2005m > objectif max 23h15 > réalisé 22h49 (231ème). Et là le SMS de Sandrine avec le classement m’a donné des ailes avant que les chemins bien étroits pour descendre jusqu’à Vallorcine m’allument bien les cuissots ! Je commençais à bien sentir la fatigue car j’aime monter mais les descentes normandes de 3kms max, ce n’est pas assez pour parcourir ces longs chemins pleins de rochers et de racines ! Mais la motivation et l’envie de bien faire était bien là donc la tête fait avancer le bonhomme : 1 pied devant l’autre. En plus l’arrivée à Vallorcine s’est fait avec les Arctic Monkeys comme si les bénévoles savaient que j’arrivais. Objectif 0h05 > réalisé 0h02 (243ème). Je retrouvais pour la dernière fois ma superbe équipe d’assistance. 1 soupe, 1 compote maison, 1 café, changement de frontale et je mis ma veste. Puis on the trail again avec la Tête aux Vents puis Chamonix comme objectif ! Les 3 derniers lieux du tableau de marche me résonnaient en tête : Tête aux Vent, Flégère et CHAMONIX.

        La suite et fin demain...


      • De Cédric

        Excellent le concept du récit feuilleton :D
        Vivement le prochain épisode (après la pose ravito-dodo)...


      • De David

        Après cette CCC, j'aimerais vous faire partager les 19h08 en montagne d'un mec normal qui met "simplement" un pied devant l'autre.
        Par ces quelques lignes, je souhaite faire partager ma joie, mon bonheur, ma satisfaction et ma fierté d’être un finisher de la CCC à le 261ème place en moins de 20h.
        1ère partie :
        Il y a 5 ans, je participais à mon 1er trail de 25kms lors des Foulées de Préaux ; que j’avais terminé épuisé et plein de crampes en 2h02, sous une pluie battante. Mais j’avais vraiment pris gout au trailrunning.
        C’est pourquoi, après 1500kms à pied et 1390 à vélo depuis janvier 2015, le 28 aout dernier, je me sentais prêt pour parcourir 101kms entre Courmayeur et Chamonix pour la CCC lors du week-end de l’UTMB.
        Cette grande et belle journée a donc commencé à 4h50 avant que le réveil ne sonne : petit-déj et fin de prépa du sac (2 lampes frontales, coupe-vent, gants imperméables, t-shirt manches longues thermiques, bonnet, Buff, collant de running, pantalon de pluie, couverture de survie, réserve de nourriture et réserve d’eau). Ensuite direction Chamonix en voiture avec Papa et Sandrine depuis Argentière. Puis le bus à 6h30 pour aller avec mon assistante en chef à Courmayeur via le tunnel du Mont Blanc. La pression commençait à monter peu à peu dans l’attente du départ…
        Et après les 3 hymnes nationaux des pays traversés (Italie, Suisse et France) à 9h ce fut le grand départ, avec une émotion qui me fit monter les larmes dans les rues de Courmayeur !
        Après quelques km de route ou je repris mes esprits, je mis en place mon tableau de marche en mettant un pied devant l’autre car il n’y a rien de plus simple pour avancer.
        1er col : la Tête de la Tronche 2548m > objectif max 11h05 > réalisé 11h08 (325ème). Le peloton est en file indienne avec 1 rythme régulier donc je profite de la vue magnifique sur le Mont Blanc plein de soleil. La vue en haut est magnifique ! Le ravito du refuge de Bertone me permet de remplir mes 2 flasques (1 St Yorre et 1 eau plate). Objectif max 11h40 > réalisé 11h43 (333ème). Entre Bertone et le refuge de Bonatti les chemins montent et descendent donc je tiens mon rythme et on croise pas mal de randonneurs italiens qui nous encouragent. Objectif max > 12h40 > réalisé 12h39 (312ème). Puis dans la belle descente en single vers Arnuva, je pensais à mon stock de liquide à refaire en bas car le Grand col Ferret s’annonçait rude et très ensoleillé. Sandwich maison (pain nordique, jambon, gouda, noix), bananes, St Yorre, eau plate, plus 1 litre d’Overstim dans la poche à eau et direction cette montée.
        2ème col : le Grand Col Ferret 2527m > objectif max 14h55 > réalisé 14h39 (288ème). Le milieu du col est terrible ! La pente est rude et il faisait chaud. L’accueil en français des bénévoles en haut m’ont fait du bien ; par contre il fallait attendre la Fouly à 1603m pour reprendre de l’eau. Donc direction la descente avec au début de bonnes jambes. En arrivant à la Fouly le paysage est grandiose ! Et surprise, Amandine m’accueil !!! Quel plaisir de retrouver ses proches et de refaire les stocks de liquide (St Yorre, eau et Overstim). Objectif max 16h > réalisé 15h53 (267ème). Mais les 20kms de descente n’étaient pas terminées et même si la Suisse est vraiment très belle et très verte (comme dans Heidi), j’étais à sec de St Yorre en bas de Champex et je n’arrivais plus à manger du « solide ». Mais les 50 premiers kms étaient fait !
        La suite demain...


      • De David

        Merci pour votre suivi et vos encouragements !
        c'était vraiment fabuleux !!!
        la dernière descente était très dur pour mes quadri mais Quelle journée !
        je vous ferez 1 "petit" récit de ces 19h08 de balade ds quelques jours...


      • De Fabien

        UN GRAND BRAVO DAVID. Quelle performance.


      • De Laetitia

        Bon bah, il est l'heure que j'aille me coucher. Je ne sais pas si David va prendre un peu de repos. Il descend vers Vallorcine.
        Pour être raccord avec mon binôme : GO GO GO David :)


      • De Cédric

        En direct du ferry de retour d'Irlande, un petit message d'encouragement en anglais : HAVE FUN, David !


      • De Eric

        Bon courage a toi David, on va te suivre et on sera avec toi dans ton périple montagnard !!! GOGOGO ! Les cheminots comptent sur toi ;-))


      • De David

        il y a 4, le 18 septembre 2011, sous 1 pluie battante, je participais à mon 1er trail de 25kms à Préaux ! et ds 5 jours, je vais prendre le départ d'un 100kms autour du Mont Blanc durant le week-end de l'UTMB : la CCC. la pression monte peu à peu et j'ai déjà envie d'être vendredi ds le centre de Courmayeur pour tenter cette balade ds les Alpes en moins de 19h... vous pourrez me suivre avec ce lien : http://utmb.livetrail.net/parcours.php?course=ccc


      • De Vincent

        Derrière toi on va te suivre.