Les résultats du club 2017

  • Ardennes Mega Trail

    23 participants
    37 commentaires

    C'est la sortie club retenue pour 2017.

    Il y en a pour tout le monde avec différentes distances en trail et plusieurs randonnées qui vont être ajoutées ultérieurement par les organisateurs et que nous ajouterons sur le site.

    Merci de vous inscrire sur la course de votre choix au plus vite et avant le 28 février. Pour les randos en attendant de connaître les distances définitives, nous vous demandons d'indiquer votre participation sur la seule distance proposée (qui correspond à celle de 2016). Vous pourrez ajuster votre choix ultérieurement.

     

    Site internet : http://www.ardennes-megatrail.com

    Résultats des coureurs

    Course à pied 12.0 km - 555 m D+Jacques1h53mn23s - Scratch: 198è - V3H: 11è - 6.35 km/h
    Course à pied 12.0 km - 555 m D+Isa2h19mn15s - Scratch: 266è - V1F: 36è - 5.17 km/h
    Course à pied 12.0 km - 555 m D+Sophie2h19mn47s - Scratch: 267è - V1F: 37è - 5.15 km/h
    Course à pied 12.0 km - 555 m D+Odile2h20mn33s - Scratch: 270è - V2F: 39è - 5.12 km/h
    Course à pied 12.0 km - 555 m D+Stéphanie2h20mn33s - Scratch: 271è - V1F: 39è - 5.12 km/h
    Course à pied 27.0 km - 1400 m D+Florent3h41mn09s - Scratch: 33è - - 7.33 km/h
    Course à pied 27.0 km - 1400 m D+Cédric3h49mn59s - Scratch: 40è - - 7.04 km/h
    Course à pied 27.0 km - 1400 m D+Frank3h55mn48s - Scratch: 53è - - 6.87 km/h
    Course à pied 27.0 km - 1400 m D+Fabien3h58mn31s - Scratch: 40è - - 6.79 km/h
    Course à pied 27.0 km - 1400 m D+Jean-Luc4h02mn59s - Scratch: 33è - - 6.67 km/h
    Course à pied 27.0 km - 1400 m D+Gilbert4h28mn18s - Scratch: 63è - - 6.04 km/h
    Course à pied 27.0 km - 1400 m D+François4h30mn47s - Scratch: 63è - - 5.98 km/h
    Course à pied 27.0 km - 1400 m D+Ludivine4h32mn38s - Scratch: 53è - - 5.94 km/h
    Course à pied 54.0 km - 2800 m D+Vincent10h32mn28s - Scratch: 291è - V2H: 43è - 5.12 km/h
    Course à pied 54.0 km - 2800 m D+Christophe10h45mn14s - Scratch: 308è - V2H: 48è - 5.02 km/h
    Course à pied 54.0 km - 2800 m D+Sylvain10h58mn11s - Scratch: 318è - V1H: 110è - 4.92 km/h
    Marche 20.0 km - 800 m D+Catherine6h00mn - - 3.33 km/h
    Marche 20.0 km - 800 m D+Pascale6h00mn - - 3.33 km/h
    Marche 20.0 km - 800 m D+Françoise6h00mn - - 3.33 km/h
    Marche 20.0 km - 800 m D+Jean-Luc6h00mn - - 3.33 km/h
    Marche 20.0 km - 800 m D+Isabelle6h00mn - - 3.33 km/h
    Marche 20.0 km - 800 m D+Daniel6h00mn - - 3.33 km/h
    Marche 20.0 km - 800 m D+Chantal6h00mn - - 3.33 km/h

      Photos

      37 commentaires


      • De Daniel

        Je profite des congés pour me mettre à jour sur les Ardennes et mettre mes photos…

        Départ le vendredi dans la matinée avec Isa, notre troisième sortie après Athis de l’Orne et la côte Fleurie.…c’est loin les Ardennes, mais c’est l’occasion de découvrir cette région…pour une fois, on part vers l’Est..
        La route la plus simple… Autoroute (pour pas changer de la semaine..) jusqu’à Reims et direction Charleville avec une pose à Rethel..

        Pas beaucoup d’information sur le site de la course pour la MARCHE, sauf les infos transmises par Katia qui avait pris le temps de téléphoner aux organisateurs,…marche de 20km sur la journée 09h00 à 17h00 !!!.

        Arrivée dans un gîte au bord de La Meuse,…il y a encore des communes sans réseau d’eau potable… toutes les habitations sont autonomes en eau « potable » dans la vallée…. (grâce aux sources).. Cela explique le stock d’eau minérale dans l’entrée du gîte….
        On s’habitue au confort… Avec l’eau potable au robinet et l’assainissement collectif.

        Après le débriefing de Katia et la pastas party, les premiers couchés, les coureurs du 54, certains profitent même pour réviser… « le trail en 10 leçons ».

        Le lendemain.
        Pour les marcheurs, nous partons de bonne heure, 06H30 !!..pour un retour vers 17H00 pour une marche de 20km !! …on verra bien..
        On retrouve au départ Guy notre guide, un local de l’étape, un passionné des Ardennes et de son histoire…
        Après le départ des coureurs en groupe nous partons pour notre balade. Une trentaine de marcheurs…La MARCHE sera en fait un vrai cours de SVT avec la découverte de la nature et l’histoire de cette ancienne vallée industrielle (jusqu’à 1000 ouvriers…L’entreprise FAURE électroménager 1905 et la lessiveuse) un peu d’histoire. Les poses et les explications s’enchainent (Agriculture en palier, Ardoisières de Monthermé jusqu’à 103 ouvriers, les moulins, l’écosystème de la forêt et sa gestion, etc…) avec un rappel à l’ordre pour certains devant qui ont du mal à freiner et qui n’écoute pas.
        Plus tard notre guide nous fera constater quand même l’état de sécheresse des affluents et sources qui alimentent la Meuse et qui fait craindre un problème sanitaire dans la vallée lorsque les sources seront à sec et ne pourront plus alimenter les habitations en eau potable…
        Après la sixième pose…, je regarde ma GARMIN..J’ croyais qu’elle était en panne…7,27Km en 1H50 !!!..personne n’avait le même temps..
        On avancera ainsi jusqu’à la pause déjeuner près d’une ancienne carrière…
        Je m’arrêterais pour un retour vers 14H00 avec la navette pour retrouver ISA qui m’attend à l’arrivée et assister à l’arrivée des coureurs…..
        Mon parcours : 13,400Km avec une moyenne de 3,3Km/h, même la GARMIN n’a pas tenue la distance horaire…

        Merci à Katia et aux filles pour l’organisation impec de ce weekend, pour la soirée pastas, barbuc,..…on retrouve toujours la même ambiance sur nos sorties…sans se prendre la tête…
        Reste à voir l’année prochaine pour trouver une vraie activité marche nordique pour accompagner nos coureurs…peut-être vers l’Ouest cette fois-ci.

        Un dernier mot pour les organisateurs de ce trail :
        J’ai été surpris de croiser dans la forêt au bord d’une route 2 personnes en voiture me demander l’emplacement d’un numéro de poste de commissaire…. C’était les commissaires du poste en question « sans carte et consignes écrites »..surprenant…
        Les ravitos des coureurs me semblais bien léger…
        Par contre des parcours impec dans les forêts Ardennaises, et avec du dénivelé…sortie à faire..


      • De Vincent

        Un lien qui vous amènera sur l'Athletic Belair club vous y trouverez des reportages photos. certaines sympa (Ludivine et Franck, etc)
        http://abc.clubeo.com/galeries-photo.html


      • De Jean-Luc

        Mon compte s'est déconnecté, j'ai du être un peu trop long pour écrire ce message.
        Le message précèdent est à moi, merci de ne pas me le piquer.
        NA


      • De

        Bravo à vous 8 pour vos somptueux commentaires.
        Ils résument largement notre WE où sport, copains, quolibets et bonnes bouffes étaient à nouveau au rendez-vous.
        Comme tous, j'ai souffert sur ce parcours à la fois technique et physique. Comme tous, j'ai eu mes petites misères de course (cloques aux 2 talons, et quadriceps douloureux), le manque d'entrainement y est forcément pour quelque chose. Néanmoins, je me suis régalé, malgré un passage "à vide" vers le Km 18.
        Pour le reste de mon aventure, il vous suffit de faire un amalgame de l'ensemble des commentaires, d'y prendre les meilleurs et les pires moments, de secouer et vous aurez le résumé de mon aventure en détails. Comme je le dis souvent, lorsqu'on me demande comment je vais, je réponds "tant que je cours, c'est que je vais".
        Ce fut ma "nième" sortie club et c'est chaque fois avec une grande impatience que j'attends ce moment, car je sais qu'on mettra ente parenthèse nos trépidations du quotidien pour ne penser qu'au moment présent.
        Comme d'hab. la bonne humeur était au rendez-vous, comme d'hab. l'esprit club et ses stratagèmes pour finir 1er du relai battaient leur plein, mais Florent et moi avons été les meilleurs; Que voulez-vous, "quand on est bons, on est bons"
        Bon blague à part, l'esprit de notre club à régné aussi sur la course, puisque Ludivine et Cédric se sont arrêtés pour porter assistance à 2 coureurs et peu importe si sur le papier ils sont 2èmes et 4èmes, puisque dans l'esprit trail, ils sont résolument les 1er; bravo tous 2.
        Vivement l'année prochaine où je pense pouvoir arriver plus tôt; Odile et moi avons déjà sollicité notre patron pour nous accorder une journée de RTT.
        Péssenoisement


      • De Vincent

        18h32 nous sommes trempées et on en peut plus mais comment avons-nous pu nous mettre dans un tel état ?
        Oui Stéphanie nous voilà et on te raconte enfin on vous raconte
        . C’est en Criss-car que nous avons fait le voyage confortablement installées dans un petit sac à chaussures « merci Vincent pour cette délicate intention ».
        06h20 samedi matin nous nous retrouvons aux pieds de Vincent. Départ du gite 06h30 et 8h00 de la course 54km 2800d+ va-t-il supporter cette distance et ce dénivelé surtout après seulement 1 mois et demi de préparation.
        08h00 comme pour les foulées du CHU nous sommes au pied de l’arche de départ. A nos côtés les copines de PSN les vrais les dures, les 4 courageuses du 54km et les 8 petites joueuses les joggeuses du samedi sur 27km.
        Le départ est donné nous sommes rapidement dépassées petite boucle pour repasser sous l’arche et nous voilà lancées. Ça monte déjà, bon cette première montée n’est pas trop raide. Gigi est là avec ses bâtons. « Attention Gigi avec tes pointes ! ». Ouf il les tourne de l’autre côté il aurait pu blesser Vincent.
        Les enchainements se suivent montées très raides, descentes techniques de la poussière on en prend plein les crampons. Vous allez être beau vous les pieds.
        1er ravito en eau Vincent refait le plein d’eau et avant de repartir croise les « shoes girls » de Sylvain…
        Il a la patate le camarade. Quelques points de vue sympathique et Vincent comme à son habitudes prend des photos le 27eme km est en approche :
        - « les cuisses ça ne brulent pas trop ? ».
        - Non pour le moment ça va
        - Les pieds ?
        - Un peu cracra mais on est bien.
        - La tête ?
        - Nickel mais une sensation de soif c’est étrange.
        Arrivée au ravito ou pour une fois Vincent ne repartira pas en surpoids. On croise Katia, Brigitte…
        - Ah vous êtes là les filles ça va, 27 km et vous n’en pouvez plus moaahhhh .
        - Mais il en manque une paire celle de Gigi. Paire de chaussures bien entendu.
        - Bah elles étaient devant nous…
        Plus tard on apprendra qu’on les a dépassées au ravito eau
        Reparti du ravito on aperçoit Sylvain… wahouu !!! Nouvelle montée arrêt technique il y a un truc qui me dérange entre la semelle et la chaussette un petit caillou. Vincent ne semble pas au mieux depuis qu’on est reparti il boit beaucoup et peine à avancer. Au détour d’un chemin une jeune femme au sol se tient la cheville. Nous stoppons notre avancée Vincent se renseigne sur la douleur ce n’est qu’une piqure de guêpe nous sommes près du nid et un autre coureur se fait piquer à son tour. Nous nous déplaçons de quelques mètres Vincent retire le dard et la jeune femme repart tout de même inquiète.
        Vincent avance mais difficilement il boit mais ne parvient pas à s’alimenter (c’est rare) au détour d’un chemin un photographe « Il est loin le ravito ? »
        - Tu as l’échelle et la corde à passer encore.
        Ce photographe est resté trop longtemps au soleil ?
        Mais non, il avait raison une échelle.
        - Allez Vincent lève une jambe et ensuite l’autre surtout pas les 2 en même temps.
        Nouveau point eau, Vincent avale une demi-tranche de pain d’épice et repart avec 5 litres et demi d’eau. Ce mec est dingue, s’il ne mange pas il picole.
        Au détour d’un chemin nous croisons les marcheuses batonneuses
        Denier point eau, Vincent pose un peu ses fesses sur un banc échange un peu avec l’épouse d’un coureur du 90km. Et boit, boit, boit..
        7km Jord il nous reste 7km on l’emmène au bout le gaillard, enfin on descend vers la vallée.
        Jord regarde une rivière à passer à gué : « les pieds noirs attention ! Mode apnée »
        C’est parti que du bonheur ça semble bon. On en ressort les pieds sont heureux plus que quelques centaines de mètres et c’est l’arrivée même pas le temps de sécher 10h32 de « balade ».
        Retour au gite et tel le scénario d’une célèbre BD, Vincent se retrouve autour d’ un grand festin. Et nous comme le barde il nous a laissé dans un coin.

        - Nanna
        - Oui Jord, je t’écoute
        - Tu sais qu’une de nos copines est mise à l’honneur chaque année la tatane d’or ?
        - Oui et alors
        - Alors il ne faut pas l’ébruiter mais le dimanche il y a un gars qui a joué aux boules.
        - Oui et puis quoi ?
        - Il a perdu. Ça, ça arrive, mais quand il est reparti il a oublié son jeu… +2
        - Ça va…
        - Mais quand il est arrivé chez lui il avait perdu ses clés pour rentrer
        - Alors là Nanna je dis +5, total 7, je pense qu’il va prendre la tête du classement.
        - C’est qui ?
        - Je ne vais pas donner son nom ça ne se fait pas, JLB…


      • De Katia

        Oups ne regardez pas'les fautes . J ai'fait le Cr un peu vite...


      • De Katia

        Voici pour moi, ma 2ème sortie club achevée.
        Rincée lundi surtout que le réveil a sonné à 4h15...
        Et oui, ce fut avec plaisir que j ai géré la logistique de mes 27 gosses du moment.
        Le vendredi matin, Après un ramassage des familles Vincent et Desmarais, nous allons à la rencontre des retraités. Départ à 8h30 de chez jacques et chantal.Le GPS me fait prendre le chemin le plus court, donc route de campagne.On suit le GPS, Cédric a sur ses genoux le guide Michelin mais ne sait pas le lire...et nous finissons par prendre le chemin forestier. La voiture que christian avait nettoyé le veille est quelque peu poussiéreuse. Nous voilà arrivés au gîte, on décharge les voitures pour repartir aussitôt chercher les dossards et les courses commandées au drive. Et enfin,de retour au gite. Les arrivées se font tranquillement. Nous preparons les pâtes Carbo (jean Luc B aux pâtes et chantal à la sauce). Dodo vers 23h car le réveil va sonner tôt. Frank et moi sommes les premiers debout, les premiers à la douche, les premiers au petit dej. Départ à 6h30. J emmène les 4 premiers relais de 54. Chacun essaie de tendre des pièges dans les discussions pour connaître les tactiques mises en place, mais pas grand chose ne sort...sauf Florent je crois...gigi était stressé. Et nous voilà aux hautes rivières avec les 3 du 54kms qui me suivaient. Nous retrouvons les 7 marcheurs qui n avaient qu' une seule voiture. Je laisse tout ce petit monde se débrouiller seule pour aller sur le terrain pour les prendre en photo. Les organisateurs m avaient dit d aller au 5e kms mais en fait le'point était au 3ème km et de ce fait j ai attendu trop longtemps dans la voiture, ils etaient deja passé. J ai trouvé le point 14ou je me suis poster. Les signaler me disent qu ils n y a que 14 coureurs de passer donc je me dis que je risquerais de voir tout le'monde passer. Oui sauf Fabien car je devais être entrain d informer les 2e relayeurs du passage de leurs binômes.
        Je vais ensuite au 27ème. Je me sens moins seule. Isa, Brigitte et'les 4 relayeurs arrivent. Les relais se passent. Je récupère les clefs de voiture afin que les 2ème relayeurs puissent repartir...
        Les 1er relayeurs arrivés et les 3 coureurs du 54 aussi, nous repartons pour trouver passage pour les prendre en photo. .. mais il a fallu d abord retourner la voiture de Fabien que Cédric avait un peu caché. ..
        Florent et Frank me font crapahuter pour se rendre au 42ème en'pleine forêt face au mur avec l'epassage à l échelle. Nous nous faisions un plaisir d orienter les coureurs vers le mur et non pas vers la descente... c est normal les coureurs nous prenaient pour les organisateurs du fait que nous avions nos vestes bleues. Enfin'les 4 relayeurs passés, la go pro récupérée de Cédric (comme cela on ne la cherchera pas cette année), nous voilà répartis à l arrivée. Nous retrouvons tout PSN au niveau de la traversée de la Semoie. Nous reperons de loin Jean Luc (Odile l avait reconnu) puis Cédric ou plutôt Sassa (Tous les spectateurs n ont pas compris le coup de fouet), puis Ludivine, puis François une fois, François 2 fois et enfin le vrai François. ET oui, à chaque fois que nous voyons au loin un coureur en bleu, Cath (son epouse) était persuadé que c était notre François, on hurlait son prénom, je mitraillage de photo et...c était pas lui.
        Fabien, Florent et Cédric restent pour accueillir Vincent, Christophe et Sylvain tandis que le reste de la troupe rentre au gîte préparer le barbec... nos 2 retraités ont allumé le barbecue, avec le nous du proprietaire alors que je leur avais demandé d aller en chercher dans le bois. Nous commençons l apéro et les 3 coureurs du 54 arrivent , passage obligé par la traditionnelle haie d honneur du club. Le président, jean Luc et jacques s occupent de faite cuire la viande et à table... là les garçons se lâchent, 3 magnum de vin d ouvert... et dodo...
        Le dimanche, les réveis s'echelonnent doucement. Rangement des chambres, certains nous quittent déjà, d autres font une partie de pétanque (je ne dirais pas qui a perdu..), PETITE promenade le'lkng de la Meuse et appel de L,apéro à 12h15. On repasse à table. La viande était cuite de la veille.. un petit coup de ménage, pas de trop qu'on on n aurait pas eu de mal à le rendre beaucoup plus propre que nous ne l avons eu...
        Prêt à partir à 15h30, on a perdu François. Le propriétaire le retrouve endormi dans le canapé.
        Et oui il est temps de reprendre la route et quitter cette belle région.. .
        La route fut meilleure, Vincent, mon copilote et coyote a'pris'les choses en main. De toute façon, le gamin (cedric) dormait à l arrière. Arrivée vers 20h à Preaux. Tous mes gosses sont bien rentrés, super...
        À la prochaine sortie.
        Votre moman


      • De Florent

        1ére course de l’année après blessure et reprise entrainement « pour de vrai » en avril.
        Je suis assez confiant car la reprise s’est bien passée et la pratique de la marche nordique en remplacement et ensuite en complément, devrait m’être assez utile vu le profil de la course…
        Je pars en 1er relais Jean-Luc en second, objectif : lui donner un peu d’avance sur les seconds relayeurs pour viser la 1ére place du challenge interne PSN).

        Le parcours et bien conforme à mes attentes : pentus et difficile, j’arrive à m’extraire du groupe PSN à la première montée et j’espère bien ne pas les revoir jusqu’au relais !

        Le parcours s’enchaine plutôt bien jusque 19/20 km, mais arrivé dans le « grand mur », je crampe (ischios&vastes internes…) la montée est longue et pénible…et BCP trop raide… après le sommet je trottine / marche et cela fini par passer après un ptit kilomètre je peux repartir à peu près normalement. Pas de secret, si j’avais voulu éviter cela il aurait fallu être un peu plus calme avant


      • De François

        Bon OK, ça fait un peu léger comme CR. Mais ça résume bien.
        D'abord merci à Katia et à tous ceux qui ont oeuvré pour faire de ce week-end une nouvelle réussite de notre belle association.
        Pour moi c'était une première : distance ... respectable + dénivelé ... montagneux. La PSN Geek Team avec Gigi ne partait pas favorite, et il y avait un peu d'appréhension au départ du 2e relai, surtout en voyant la tête décomposée des copains à l'arrivée du premier. « Gardes-en pour la fin » qu’y disaient. Ils n’avaient pas tort.
        Petite tachycardie comme d’hab au 2e km : ça c’est fait, je devrais être tranquille pour la suite.
        Je fais 500 m. Le téléphone sonne. « Allo ? Je suis bien chez M.Fiol ? Etes-vous propriétaire de votre logem …. Clac» Le sparadrap du capitaine Haddock ces centraux téléphoniques …
        Je fais encore 200 m ; encore un coup de fil. Réponds pas, ras le bol. En fait c’était Fabien. Normal, il pouvait pas savoir que je courais.
        Les km défilent. Je me sens plutôt bien. Je double Vincent, qui en a déjà 30 bornes dans les papattes. Douuucement, surtout pas se mettre dans le rouge, sinon explosion en vol et alors le temps risque de passer trèèèèès lentement.
        16 km ; je rate une balise et descend jusque la route en suivant bêtement un gars. 600 m et 6 mn de rab, mais c’est pas grave, on est là pour faire du sport.
        19 km ; nouveau coup de fil ; « Salut c’est Jean-Fran, je te dérange ? » -« Non non vas-y mon poulot » bla bla bla Bon je te laisse, je dois monter une falaise en rappel. Bisous. »
        Dernière descente. Les quadris chantent la marseillaise, mais ça sent l’écurie. Je suis dans un petit groupe qui n’arrête pas de chambrer, c’est sympa.
        Arrivée après la rivière sous les encouragements des copains en délire, et Gigi remet le couvert pour m’accompagner à l’arrivée. Sacré Gigi, on a failli se faire un petit sprint.
        Bizarre, Strava indique 4h00 de déplacement pour 4h30 de course ???? J’ai dû m’endormir à un ravito. C’est pas beau de vieillir.
        Voilà, retour au gite pour une soirée comme on les aime.
        C’était cool.


      • De François

        C'était cool.


      • De Cédric

        Le WE de la sortie club : un temps fort de l'année qui a tenu ses promesses une fois de plus.
        Nous voilà arrivés le vendredi dans ce grand gîte pour une cohabitation en mode colo. C'est rigolo. On mange ensemble, on dort ensemble, ... On fait du sport ensemble aussi, avec une formule inédite pour moi : une confrontation amicale par équipe de 2 en relai sur 2x27km. 4 équipes PSN engagées. Les pronostics vont bon train, à base de statistiques sur les km et D+ cumulés sur la période de préparation...
        L'heure de vérité a sonné. Le 1er relai s'élance à 8h avec Florent, Frank, Fabien et Gigi, alors que la relève est encore au gîte, avec le plein d'interrogations existentielles : à quelle heure on va manger ? au gîte ou au point de relai ? Môman, comme à son habitude est déjà sur le terrain et nous renseigne sur la progression de nos moitiés du jour. Au km 14, Florent est devant, suivi de Frank puis Gigi et des solos Vincent, Christophe et Sylvain. Fabien manque à l'appel :( Nos coureurs sont en avance sur les prévisions. Au gîte, on s'accélère, certains mangent et on décolle pour Bogny sur Meuse, situé à 20 min du gîte.
        Sur place, c'est le moment très particulier de l'attente pour savoir (ou confirmer) qui repartira le 1er. Florent arrive. Il a fait le trou. Alors que Jean-Luc part, nous recueillons ses premières impressions. Frank passe le relai à son tour à sa moitié avec près de 15 mn de retard. 3 min plus tard, j'ai la bonne surprise de voir arriver mon binôme que je pensais perdu... C'est donc à mon tour... Il faut vite me mettre en chasse. 3 mn à reprendre sur Ludivine, 18 mn sur Jean-Luc. Mais je n'y pense pas trop car il ne faut surtout pas vouloir bruler les étapes, au risque d'exploser. De toute façon, cela me parait compromis de pouvoir revenir.
        Km 4 : je ressent une piqure au talon. Aïe c'est une guêpe qui s'est coincée dans ma chaussure. Petite inquiétude mais sans conséquence. Je ne serai pas le seul à me faire piquer à cet endroit. Surement un nid.
        Km 6: passage sur le Pont de Monthermé qui emjambe la Meuse. Ludivine scrute dans ses rétroviseurs et m'a déjà repéré. Dans les longs escaliers qui suivent je la repère à mon tour. Je me rapproche dans la côte en sous-bois. Je pensais la surprendre mais c'est Ludivine qui, sans même se retourner, m'interpelle. Nous profitons de la superbe vue sur les hauteurs avec de belles échappées sur la vallée de la Meuse. Ca continue à monter, je fais une bordure pour doubler Ludivine et le petit groupe en file indienne.
        Km 7 : Dans la descente technique qui suit, un évènement vient perturber le déroulement de la course : la concurrente juste derrière moi pousse un grand cri et se couche. Je fais demi-tour et tente de la gérer comme je peux car elle est un peu en panique. Elle s'est foulé fortement la cheville. Pas facile de la mettre en bonne position à cet endroit. Ludivine arrive à notre hauteur et nous ne sommes pas trop de 2 pour la prendre en charge. Arrive ensuite du renfort supplémentaire : un pompier et un urgentiste. Nous voilà bien garni ! Alors que je m'apprête à repartir, un 2è coureur profite de l'opportunité pour réclamer un strapping à la cheville. Les autres sauveteurs sont déjà occupés alors je m'y colle mais je le préviens que je n'ai jamais fait ça... Ca ne lui fait pas peur... Je m'improvise, cela semble lui convenir. Un coup de ciseaux plus tard et je repars pour de bon cette fois.
        La suite sera plus calme. Tout se passe bien malgré la difficulté du parcours.
        Km 16 : le passage des rochers d'escalade est génial, surtout qu'au milieu de nulle part, j'entends les encouragements des copains de PSN du 1er relai qui ont trouvé encore des forces pour venir jusqu'ici. C'est super motivant de les voir. Je les préviens que Ludivine est attardé pour cause de secourisme. Du coup, j'en oublie de prendre des nouvelles de l'écart avec Jean-Luc. Ils ne me disent rien pour ne pas me décourager car je concède 3 min de retard supplémentaire qui porte l'écart à 21 min. Je dépose la Gopro à court de batterie et je me dirige vers le franchissement aux échelles toujours encouragé par PSN.
        Km 26 : passage à gué du Semoy, pas très profond mais large à franchir. Le clan PSN est sur l'autre berge et m'acclame. Cette fois ci je suis renseigné par Frank : j'ai repris beaucoup de temps car Jean-Luc est passé il y a peu. Isa m'accompagne jusqu'à l'arrivée.
        Au final, 4 min de plus que le couple Florent / Jean-Luc. Sans l'arrêt de 6min51 concédé au secours, j'aurais fait la jointure. Mais l'entraide entre traileurs fait partie de la course et c'est très bien comme ça.

        Supers moments de partage sportif avec tout PSN et de convivialité tout le long du WE. Vivement la prochaine sortie de groupe :D


      • De Stéphanie

        À la demande générale du chargé de com PSN, voici un compte rendu de ce week-end dans les Ardennes. Après une pasta partie conviviale au gîte vendredi soir, au dodo pas trop tard, pour essayer d'être en forme samedi matin. J'ai la chance de ne pouvoir quitter le gîte qu'à 8h30, quand la plupart des autres coureurs et les marcheurs sont partis dès 6h30....direction les Hautes Rivières avec Jacques, Odile, Isa et Sophie, on est tous engagés sur le 12km course. Avant le départ, on entend parler du taux habituel des abandons sur les courses de l'Ardenne Mega Trail (40% disait un organisateur...) et d'autres coureurs nous entendant parler de notre objectif de 2h à 2h30 estiment que l'objectif à avoir, c'est de finir, peu importe le temps...de quoi se demander si on a bien fait de s'inscrire sur cette course ! Enfin, le départ est donné, ça démarre avec une première côte, pas la pire. On perd très vite Jacques, qui part devant à son rythme, et on reste toutes les quatre ensemble, pour un parcours boisé et ombragé qui offre de très beaux points de vue sur la Meuse, avec des côtes bien pentues et des descentes techniques, entrecoupées de portions plates ou presque qui nous permettent de courir un peu. Peu avant l'arrivée, petite surprise, passage à gue dans la Semoy, ça rafraichit les gambettes. Jacques nous attend sur l'autre rive et nous accompagne et nous encourage Odile et moi sur les dernières centaines de mètres jusqu'à l'arrivée. Ouf, c'est fait, sans abandon et sans blessures (23 abandons sur 309 engagés si j'ai bien lu la liste des résultats)
        Une bonne douche et un sandwich sur les bords de Meuse plus tard (y faisait faim, pas de ravito digne de ce nom) nous sommes de retour sur l'aire d'arrivée ou nous rejoignent ensuite des marcheurs et les coureurs du 1er relais, ainsi que Isabelle A, Katia et Brigitte, et nous allons assister au passage de gue de Jean-Luc, Cedric, Ludivine et Francois pour leurs dernières centaines de mètres.
        Tout le monde rentre au bercail progressivement, et on debriefe la journée autour d'un apéro bien mérité et d'un barbecue revigorant. Dimanche matin, réveil sans courbatures, une petite ballade sur les bords de meuse avant l'apéro et le déjeuner, puis c'est l'heure de reprendre la route, après un week-end sportif comme on les aime chez PSN. Un grand bravo aux marcheurs et coureurs des Ardennes, avec mention spéciale pour ceux qui ont fait passer le secours aux blessés avant leurs performances, et pour Ludivine qui a continué sa course malgré une mauvaise chute et des blessures, et qui a gardé malgré tout un sourire radieux à l'arrivée et tout le week-end. Et un grand merci à Katia, reine de la logistique qui a permis que ce séjour et déroule au mieux pour tous. Bref, encore une sortie réussie, qui permet de faire le plein d'ondes positives grâce à la bonne humeur de tous les participants.
        Voilà Ced, compte-rendu fait, maintenant j'attends les récits des autres, notamment celui de Jord et Nanna, si Vincent les a emmenées sur les sentiers des Ardennes. Bonne récup' à tous !


      • De Christophe

        5h30. Réveil. Petit déjeuné, équipement et derniers préparatifs du sac.
        6h30. En route, avec Sylvain et Vincent, pour Les Hautes-Rivières, d’où sera donné le départ des différentes courses ainsi que les arrivées.
        7h00. Arrivés sur place nous retrouvons une bonne partie des membres de PSN. Quelques photos pour immortaliser l’événement, puis on se dirige tranquillement vers l’arche de départ.
        7h45. Briefing d’avant course.
        8h00. DEPART !
        Après une petite boucle d’1 km, nous entrons dans le vif du sujet. Première montée. Avec Sylvain, nous partons tranquillement. Comme dit Jean-Luc « Qui veut aller loin, ménage sa monture ». C’est ce que nous faisons.
        Parcours tout en dénivelé (8 grosses bosses d’environ 300m de D+ chacune) où les portions planes doivent représenter à peine 10 % du parcours.
        Suite à un arrêt « vessie » aux alentours du km 20, je perds Sylvain, qui était légèrement derrière, et qui est passé devant moi sans me voir. Traversée d’une petite route où Katia, appareil en main, mitraille. Petit coucou à l’objectif.
        Au 25ième km, j’aperçois Gilbert. Je le rattrape et cours quelques minutes avec lui, mais à 300 ou 400 m du relais, les douleurs sont trop fortes et il est obligé de marcher.
        Ça y est ! Le km 27. Première moitié bouclée en 4h20. Gilbert arrive juste dernière moi pour passer le relais à François. Je retrouve Sylvain ainsi que les premiers relayeurs PSN et Katia.
        Sylvain, qui est arrivé quelques minutes avant moi, repart.
        Restauration sommaire au ravito « léger ». J’ai presque plus à manger dans mon sac que ce qui est proposé.
        Nourri et hydraté, me voilà prêt pour attaquer la 2ième moitié.
        Vers le km 30, je retrouve Sylvain qui a mal au niveau du genou gauche. Nous courrons de nouveau ensembles. Mais, à la première descente un peu accentuée, son genou le gène ce qui le ralentis. Il me dit de ne pas l’attendre. Je pars donc devant, sans forcer non plus, car il y a encore du chemin à parcourir.
        Km 36, ravito en eau. Il y a quand même du coca, quelques chips et un peu de pain d’épice. J’en profite pour remplir mon camelback. Sylvain arrive au moment où je repars. On échange sur notre forme respective, on s’encourage et je reprends la route.
        Au km 43, on traverse une zone rocheuse où quelques personnes font de l’escalade sur des voies équipées. Et surprise, nous y avons le droit nous aussi. Il y a environ une dizaine de mètre d’ascension verticale qui se découpe en trois parties. Semi escalade sur des gros rochers, une échelle métallique de 6 à 8 barreaux et enfin la dernière partie à l’aide d’une corde. En gravissant la première partie, crampe à l’adducteur gauche. Je soulage donc la jambe gauche et ce qui devait arriver, arriva. Crampe à l’adducteur droit. Je m’arrête au pied de l’échelle et laisse passer les coureurs qui me suivent. J’étire les jambes comme je peux, je masse doucement pour décontracter. Il ne faudrait pas que je reste bloqué par une crampe en plein milieu de l’échelle. Je bois un coup, j’attends 3 minutes et je me lance. Je tire bien avec les bras pour soulager les jambes. L’échelle passe. Reste la corde. Même technique et ça passe. Ouf ! J’ai eu peur. Je repars en courant doucement. Ça va !
        Descente vers le dernier ravito. Dans les descentes, ce sont les cuisses qui se font un peu sentir.
        Km 47. Ravito. Je rempli de nouveau le camelbak, fini ma banane et croise Sylvain qui arrive au moment où je repars.
        Dernière grosse monté. Merci les bâtons. J’ai l’impression d’utilisant autant les bras que les jambes. Dernière grosse descente. Pas de bâtons, car je ne suis pas doué et ça me gêne plus que ça ne m’aide. En contrepartie, mes petits quadriceps me rappellent qu’ils existent.
        Dernière épreuve, traversée de la « Semois». Nous traversons la rivière sur une trentaine de mètres et nous avons de l’eau jusqu’à mi-cuisse à certains endroits.
        Km 54. Franchissement de la ligne d’arrivée en 10h45.
        Je récupère le gilet « Finisher » et vais au ravito, où je retrouve Vincent, qui est arrivé 15 minutes avant moi. Nous retournons au niveau de l’arche pour assister, avec Florent et Fabien, à l’arrivée de Sylvain qui finit en 10h58.
        Retour au gite, où nous prenons une bonne douche et un apéro bien mérité.
        Encore une journée bien remplie ;-)


      • De Sylvain

        Un super expérience à tout point de vue. Vivement l'année prochaine !


      • De Cédric

        Puisque Katia me tend la perche, j'en profite : je confirme que le classement que j'ai publié est le classement officiel. Après, si on considère que la PSN tiger team est arrivée avec 4 mn de retard alors que son 2ème relayeur s'est arrêté pendant 6mn51 au km 6 pour porter secours à une concurrente blessée et hystérique puis à un autre concurrent à qui il a dû faire un strapping à la cheville en jouant l'apprenti secouriste...
        Le débat est ouvert et il promet d'être animé ;D


      • De Florent

        Pour ceux qui ont trouvé le parcours difficile et technique, quelques stats :

        - Abandons sur 4FA (12%) et RLT (13%) [54/2800]
        En comparaison OCC (54/3500) en 2016 = 13%

        - Abandons sur AMT 39% [93/4800]
        En comparaison CCC (101/6100) en 2016 = 35%

        i - Je prends pour exemple les courses UTMB principalement pacque les stats existent déjà.
        ii – ne prend pas en compte les forfaits départs ni les abandons avant 1er CP.

        Bravo à PSN qui revient avec 100% de finishers, tous à peu près entier…ou pas pire qu'avant ;)


      • De Katia

        Cédric, tu es sûr des classements, c'est l'équipe Florent-Jean Luc qui est devant ???


      • De Laetitia

        Sacré François!
        Il a bien suivi les consignes de sécurité des organisateurs et il a pris son téléphone dans son sac…qui m'a appelée 2 fois et à laisser ensuite un message sur mon répondeur. Je vous livre le-dit message (vu que c'est tatanable) pour bien se rendre compte de l'effort du gars François. :)
        http://www.psn-preaux.fr/upload/Message_Francois.mp3


      • De Catherine

        j'aurai une petite pensée pour vous les coureurs et marcheurs (enfin surtout pour les marcheurs, hi, hi).
        Amusez vous bien et j'espère être de la fête l'année prochaine.


      • De Jean-Luc

        Samedi, la météo sera plus fraiche, on nous annonce 24° dans les Ardennes. Ce sera mieux que les 36° d'aujourd'hui.
        Florent et moi sommes en train d'affuter nos couteaux. La lutte pour le 1er de PSN sera ardente. Nous donnerons cher de notre peau. En attendant bonne fin de semaine et vivement vendredi;


      • De Cédric

        @Florent : bah oui, Jean-Luc est tout seul sur le relai pour le moment...


      • De Florent

        salut
        je suis encore hésitant, personne ne cherche un relais sur le 27?


      • De Jean-Luc

        Bonjour à tous,
        Je suis toujours à la recherche de mon binôme. Merci de me contacter. pas de binôme, pas de course pour moi.
        A bientôt


      • De Laetitia

        Les organisateurs vont ouvrir une marche sur le parcours de 12km. Par contre, elle ne sera pas chronométrée. Les inscriptions se feront sur place.


      • De Laetitia

        Les organisateurs se réunissent ce soir pour savoir s'ils offrent une distance plus courte sur la marche nordique. L'info sera sur leur site dès que la décision sera prise.


      • De Vincent

        La décision est prise je n'aurai pas le temps de me préparer pour le 90 km. Je redescend sur le 54km avec vous les copains. L’inscription; je confirme j'ai cru péter un câble.


      • De François

        Inscription faite sur le 27+27 pour la PSN Geek Team :)


      • De Katia

        Le PSN Tiger Team : je vois bien Fabien et Sassa ...


      • De Fabien

        Inscription du PSN Tiger Team faite hier soir sur le 27+27 en duo. Devinez qui est le 2ème "Tiger" ?


      • De Christophe

        Inscription faite sur le 54km.
        @Cédric, tu peux rebasculer sur le 54 pour refaire un nombre pair au relai ;-)


      • De Frank

        Inscription faite.Un vrai parcours du combattant ! Mais à 2, nous y sommes arrivés !


      • De Florent

        salut
        moi si je reprend l'entrainement dans 1 semaine ou 2 max.
        sinon je partirai sur la MN.


      • De Cédric

        Il manque Jean-Luc sur le relai. Donc ça fait un nombre impair finalement. Y a t'il un autre volontaire ?


      • De Cédric

        Je bascule sur le relai pour faire un nombre pair ;-)
        Quels sont les couples déjà constitués à part Lud & Frank bien sûr ?


      • De Cédric

        Avis à tous les participants aux épreuves de course à pied : augmentation du tarif d'inscription à partir du 1er avril (ou du 2 avril). Aussi il est préférable que chacun s'inscrive par lui-même car cela risquerait d'être trop court pour une inscription groupée. Pour le relais, il faut faire une seule inscription par duo.

        Pour les marcheurs, pas de délai particulier car les marches (randonnées) ne sont pas encore programmées. En revanche, les organisateurs m'ont confirmé qu'il y aurait au moins un 20km comme l'année dernière.


      • De Vincent

        Si je ne ne suis pas retenu pour la diagonale je bascule sur le 54 Km


      • De Cédric

        Bonne pioche Vincent, cette destination est en short-list pour la sortie club 2017...